“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

De l'importance de la mémoire 72 ans après, les enfants donnent de la voix

Mis à jour le 09/05/2017 à 05:12 Publié le 09/05/2017 à 05:12
La jeune génération a pris une part active à cette commémoration du 72e anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale.

La jeune génération a pris une part active à cette commémoration du 72e anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale. O.V.M.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

De l'importance de la mémoire 72 ans après, les enfants donnent de la voix

Le monde patriotique et les élus étaient nombreux à répondre à l'invitation de Gérard Spinelli et de Marc Terrosi, nouveau président de la section locale de l'Union Nationale des Combattants, afin de célébrer, hier au pied du monument aux Morts, le 72e anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945.

Le monde patriotique et les élus étaient nombreux à répondre à l'invitation de Gérard Spinelli et de Marc Terrosi, nouveau président de la section locale de l'Union Nationale des Combattants, afin de célébrer, hier au pied du monument aux Morts, le 72e anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945.

En ce jour historique, la reddition sans condition de l'Allemagne nazie vient de mettre fin en Europe, à la Seconde Guerre Mondiale, ses 50 millions de morts, ses trains de la honte, ses camps d'extermination.

« Cette Victoire, c'est celle du monde Libre, de la démocratie sur la dictature, de l'Union Nationale, de l'Alliance des États face à la barbarie », a rappelé le maire dans son allocution, où il a rendu hommage aux combattants. « Notre sentiment patriotique est celui d'appartenance à la Nation française, est aussi fait de cette mémoire de guerre, de ses héros, de ses combattants qui, par leur courage, leur sens du devoir et leur sacrifice ultime, nous ont un jour redonné notre liberté. » Une cérémonie pour que perdure la Mémoire : « Il est important que nous n'oubliions pas ce que nous devons aux générations qui nous ont précédés, aux soldats, aux alliés, aux résistants, (..) et à tous ceux qui se battent encore aujourd'hui, pour défendre un monde et une France Libre ! ».

Élus, représentants de l'État, forces de l'ordre, anciens combattants, Cap-d'aillois et enfants de l'école André-Malraux étaient rassemblés, ce lundi 8 mai, devant le monument aux Morts des Terrasses Jean-Moulin, à Cap-d'Ail, pour commémorer la Victoire et l'arrêt des combats du 8 mai 1945.

Xavier Beck, maire de Cap-d'Ail, a lu un texte de Jean-Marc Todeschini, secrétaire d'État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants. Le maire a marqué son accord avec ce discours avant de déposer une gerbe de fleurs avec Marc Terrossi, président de l'UNC-AFN et les élèves de l'école de la ville. Après la sonnerie aux Morts, les enfants ont entonné La Marseillaise a cappella, vite reprise en chœur par l'assemblée des officiels et des Cap-d'aillois venus nombreux malgré la pluie. Un apéritif a été donné en mairie pour clore la cérémonie.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.