Rubriques




Se connecter à

Covid-19: Jean Castex annonce trois "simplifications" dans le protocole sanitaire dans les écoles

Le Premier ministre Jean Castex a indiqué que "trois dispositifs de simplifications" seront pris pour alléger le protocole sanitaire dans les écoles, ce lundi au journal de 20H de France 2.

La rédaction Publié le 10/01/2022 à 20:25, mis à jour le 11/01/2022 à 08:14
Jean Castex au journal de 20H de France 2 le 10 janvier 2022. Photo R. P

Le Premier ministre Jean Castex a fait différentes annonces concernant le protocole sanitaire dans les écoles, ce lundi soir au journal de 20H de France 2 dont il était l'invité.

"J'ai entendu les inquiétudes qui s'expriment de la part des parents, des enseignants et des directeurs. Je suis venu apporter des réponses et des simplifications (...) mais nous voulons laisser au maximum les écoles ouvertes car c'est l'intérêt des enfants."

Trois autotests gratuits

"Nous allons mettre en place trois dispositifs de simplifications", a-t-il indiqué.

"D'abord quand un cas positif est décelé dans une classe on attendra la sortie de l'école pour venir chercher les enfants."

"Ensuite, jusqu'à présent, en cas de cas contact, l'enfant doit faire trois tests: un en pharmacie puis deux autotests. Nous allons recourir à trois autotests gratuits." Le premier autotest devra être renouvelé à J+2 et J+4. 

 

Enfin concernant l'attestation prouvant que l'enfant est négatif, "on va demander une attestation une fois pour toute" avant le retour à l'école en cas d'autotest négatif, a précisé Jean Castex.

Le Premier ministre qui a rappelé "je suis père de famille je vois bien ce qu'il se passe", a indiqué que 11 millions d'autotests seront livrés dans les pharmacies cette semaine.

Appel à la grève nationale

Un appel à la grève nationale pour jeudi a été lancé en fin de semaine dernière par le Snuipp-FSU, premier syndicat d'enseignants du primaire, et le SE-Unsa face à "la pagaille indescriptible" du nouveau protocole sanitaire mis en place dans les établissements scolaires pour contrer la montée du variant Omicron.

Depuis la rentrée scolaire du 3 janvier, les élèves doivent se faire tester à trois reprises en quatre jours si un cas positif est détecté dans leur classe, un casse-tête pour de nombreux parents et les pharmacies, prises d'assaut depuis une semaine.

 

Une mise à jour du protocole sanitaire a depuis été réalisée: les élèves n'ont plus à réaliser un nouveau parcours complet si un nouveau cas positif apparaît dans leur classe dans un délai inférieur à sept jours.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.