“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Coup de gueule de l'opposition contre les chauffards en marge du salon Top Marques

Mis à jour le 18/05/2018 à 05:09 Publié le 18/05/2018 à 05:09
Jean-Jacques Raffaele, maire de La Turbie.

Jean-Jacques Raffaele, maire de La Turbie. T.P.

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Coup de gueule de l'opposition contre les chauffards en marge du salon Top Marques

Un conseil municipal expédié en une heure.

Un conseil municipal expédié en une heure. Pas ou peu de débats entre les élus turbiasques et douze délibérations votées à l'unanimité. Mercredi soir, le seul coup de gueule était signé de l'opposant André-François Pellegrin sur un sujet qui n'était pas inscrit à l'ordre du jour.

Voici ce qu'il fallait retenir.

Coup de gueule contre les nuisances en marge de Top Marques

En questions diverses, André-François Pellegrin a manifesté un vif mécontentement sur le comportement dangereux de chauffards sur les routes de La Turbie, en marge du salon dédié au luxe, en avril à Monaco.

« J'ai reçu des doléances de résidents gênés par les nuisances sonores. On a frôlé l'accident avec une famille qui s'est retrouvée en position frontale face à un bolide qui roulait à 150 km/h. Les marques que l'on voit sur la route sont des traces d'accélération, pas de freinage. Ils font brûler les pneus ! C'était un cirque incroyable. »

Réponse du maire Jean-Jacques Raffaele : « Si des mesures ne sont pas prises l'an prochain, je ferai travailler mes policiers municipaux le dimanche pour que des patrouilles verbalisent les chauffards. Le souci, c'est qu'on ne fera que repousser le problème dans les autres communes… »

Nouveau système de

communication pour la police

Les élus ont voté l'acquisition d'un système de radio communication numérique pour le service de la police municipale. Motif de ce changement : « Le système analogique actuel est obsolète. De plus, il n'existe plus de pièces de rechange. » Une subvention a été demandée au Département pour financer ce matériel dont le coût est de 10 356 euros.

Massif de la Tête de Chien : la convention quinquennale prolongée

Autre dossier voté à l'unanimité : la prolongation d'une convention pour la valorisation du massif de la Tête de Chien avec l'Office national des forêts et la mairie de Cap-d'Ail. Normalement prévue pour cinq ans (2013-2017), elle a été prolongée pour 2018. « Du fait d'un changement au sein de la direction de l'ONF fin 2017, les services n'ont pas pu en préparer une nouvelle », justifie le maire. Pour l'année en cours, il est prévu d'investir sur deux axes : l'amélioration des paysages et l'accueil du public, ainsi que la préservation et l'amélioration des espaces naturels.

Pour la commune de La Turbie, il est prévu des études préalables à mener et des propositions de scénarios pour l'aménagement du belvédère, la reprise de deux sentiers en partie est du massif, la gestion des espèces invasives avec l'expertise d'un naturaliste, le suivi scientifique des cinq hôtels à abeilles et l'évacuation des déchets sous le belvédère par un hélicoptère.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.