“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Conseil national : le logement au coeur des préoccupations

Mis à jour le 07/12/2015 à 05:09 Publié le 07/12/2015 à 05:09
Mercredi dernier, l'UP, a rassemblé plus de cent Monégasques et enfants du pays venus écouter Jean-Michel Cucchi afin de mieux appréhender les enjeux de la restructuration du quartier Plati.

Mercredi dernier, l'UP, a rassemblé plus de cent Monégasques et enfants du pays venus écouter Jean-Michel Cucchi afin de mieux appréhender les enjeux de la restructuration du quartier Plati. DR

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Conseil national : le logement au coeur des préoccupations

Alors que démarre aujourd'hui l'examen du projet de budget général primitif de l'État pour 2016, on sait déjà que les opérations domaniales intéressent les élus au tout premier plan

Plusieurs élus de la majorité et de la minorité nous l'ont dit : les discussions ne devraient pas être très mouvementées avec le budget primitif de l'exercice 2 016 dont les séances publiques débutent aujourd'hui, à 17 heures au Conseil national, pour se poursuivre les 9, 10 et 14 décembre prochains. Toutefois, et outre les discussions techniques, le budget de 1,150 milliard d'euros devrait générer quelques échanges intéressants, notamment sur le logement des Monégasques.

Parce que le rapport du Conseil national n'est plus en ligne comme c'était auparavant le cas, impossible de connaître les enjeux et perspectives politiques des conseillers nationaux avant ce soir.

Création de logements

On sait toutefois que des « opérations intermédiaires », pouvant créer une centaine de logements domaniaux, sont prévues (Villa del Sole au quartier Saint-Roman, une deuxième opération près de la Villa del Sole, une troisième boulevard de Belgique, et enfin un programme de construction à l'étude à La Condamine). Des choix politiques qui rentrent dans la droite ligne des attentes de la majorité Horizon Monaco qui considère qu'il faut quatre-vingts créations d'appartements chaque année pour répondre à la demande des Monégasques.

Mais déjà, la vision en matière de logements est bien plus large pour l'Union pour la Principauté (UP), groupe de la majorité.

Jean-Michel Cucchi (UP), président de la commission Logement entend ainsi « demander au gouvernement qu'il confirme un agenda de réunions évoqué en séance privée » à propos du programme Ida pour lequel un crédit d'étude de quatre millions d'euros a été voté l'année dernière. « Le Très Grand Ida est la restructuration du quartier Plati. Il est la seule opération qui permette de pouvoir envisager, sur le moyen terme, la reconstruction des immeubles de premières générations, en fournissant des opérations tiroirs car nous n'avons plus de terrains nus. Ce serait la réalisation de 400 logements, dont 200 s'ajouteraient au parc d'appartements existants. Ce projet de Très Grand Ida est mon cheval de bataille depuis le début du mandat. Au sein de la majorité, il n'y a jamais eu de prise de position contraire à celles que je défends. La minorité n'a jamais manifesté d'opposition non plus. »

La semaine dernière encore, Jean-Michel Cucchi, leader de l'UP, a présenté le projet de ses rêves lors d'une réunion publique au Novotel. Y assistaient notamment, et outre les membres et élus de l'UP, Jean-Charles Allavena, conseiller national Horizon Monaco (groupe R&E), Daniel Boeri, doyen des conseillers nationaux (Horizon Monaco, SE), Gisèle Hugues, présidente de l'association des propriétaires, Eric Muller, responsable du Collectif Grand Ida et Géraldine Motillon, présidente de l'association des Enfants du Pays. Cette dernière était officiellement invitée, bien que Française, car le projet Ida s'inscrit, aussi, dans une volonté toujours affirmée de loger les enfants du pays. Jean-Michel Cucchi en est effectivement convaincu : « L'intérêt c'est de faire de la vraie mixité sociale à l'échelle d'un quartier, avec une population stable, nécessaire au pays. On pourra ensuite l'étendre aux Moneghetti, au quartier des fleurs, etc. »

Mais nous n'en sommes pas encore là…

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.