“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Conseil municipal : grand pas numérique et petits clashs

Mis à jour le 27/09/2018 à 05:07 Publié le 27/09/2018 à 05:07
Les élus ont planché sur le numérique.

Les élus ont planché sur le numérique. R.D. et archives N.-M.

Conseil municipal : grand pas numérique et petits clashs

En ce premier conseil de rentrée, les élus ont planché sur la mise en place d'outils numériques dans toutes les écoles communales, mais ont dû faire face aussi à une opposition bien décidée à reprendre du service

C'est parti pour le développement numérique dans les écoles maternelles et élémentaires ! Mardi soir, les élus municipaux ont lancé, grâce à leur vote, la mise en place d'un Espace numérique de Travail (ENT) dans toutes les écoles primaires publiques de la ville.

C'est même une première dans le département ! Menton s'inscrit en effet comme ville précurseur dans ce domaine. En dotant ses établissements scolaires de cet outil informatique, elle offre à tous les acteurs du système éducatif (élèves, enseignants, directeurs, services de la Ville, partenaires de proximité et parents) un espace de communication privilégié et sécurisé.

Mais elle répond également à un objectif pédagogique, car les enseignants pourront déposer des contenus de travail à disposition des élèves et de leurs parents, par exemple… Pour cela, une convention de partenariat a été établie entre la Ville de Menton et la Direction des services départementaux de l'Éducation nationale des Alpes-Maritimes.

« 49€ par école et par an »

Philippe Briand s'est félicité de cette initiative, qui est « une bonne chose, car c'est un environnement pédagogique déjà utilisé dans les collèges et les lycées depuis plusieurs années. J'espère juste qu'il pourra s'articuler avec les services citoyens de la mairie. Et le coût de cette opération ? »

« 49 euros par école et par an » lui répond Sylviane Royeau, l'élue en charge des affaires scolaires.

« La politique de la Ville est de faire respecter et découvrir les traditions, mais aussi de pouvoir s'ouvrir à la modernité ! » avait dit le maire lors de la rentrée scolaire. L'autre soir, il s'est cependant permis une pointe nostalgique : « Certes, le numérique est indispensable, mais il ne doit pas se substituer aux relations interpersonnelles… » Les enfants seront d'ailleurs sensibilisés face au danger d'Internet et des réseaux sociaux.

La Ville prendra aussi en charge les équipements.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct