Rubriques




Se connecter à

Christophe Robino nommé conseiller de gouvernement-ministre pour la Santé à Monaco

La rumeur bruissait en Principauté depuis plusieurs semaines déjà. Le Palais princier a officialisé ce jeudi soir une nouvelle nomination au gouvernement princier : le chef de service de néphrologie du Centre hospitalier Princesse-Grace et directeur du centre d’hémodialyse, Christophe Robino, quitte ses fonctions pour prendre le poste de conseiller de gouvernement-ministre des Affaires sociales et la Santé.

Joëlle Deviras Publié le 14/04/2022 à 18:20, mis à jour le 14/04/2022 à 18:38
Christophe Robino, ici dans l’hémicycle du Conseil national. Il va devoir quitter ses fonctions de conseiller national et président de la commission des intérêts sociaux et affaires diverses. Photo Conseil national

C’est une nouvelle carrière qu’il va embrasser mais qui le contraint à cesser l’exercice de la médecine.

Le docteur Christophe Robino vient d’être nommé conseiller de gouvernement-ministre pour les Affaires sociales et la Santé, succédant à Didier Gamerdinger. Il commencera ses nouvelles fonctions auprès du ministre d’État, Pierre Dartout, le 20 avril prochain. Un communiqué du Palais princier, diffusé ce jeudi soir, a officialisé cette nomination.

Parmi les médecins du Centre hospitalier Princesse-Grace, Christophe Robino était singulier. Et portait en lui un mystère. Comment l’homme-orchestre de la médecine à Monaco a-t-il pu être si proche et autant à l’écoute de ses patients ?

Le chef de service de néphrologie du CHPG depuis 2006, également directeur médical et néphrologue du Centre d’hémodialyse, président du syndicat des praticiens hospitaliers, membre du conseil d’administration du CHPG, vice-président du Conseil de l’Ordre des médecins, membre du comité de perfectionnement du Centre scientifique de Monaco, conseiller national élu de la majorité de Stéphane Valeri et président de la Commission des intérêts sociaux et affaires diverses devait être partout et plus encore.

 

Et malgré toutes ses multiples fonctions qui en auraient reclus plus d’un dans un bureau multifonctions croulant sous les piles de dossiers, le Docteur Robino, porté par la foi qu’il ne cache à personne, a toujours fait montre d’une bonhomie à la fois méridionale et apaisante, couplée d’une assurance tranquille et bienveillante. Cette assurance qui existe chez le médecin de famille dont la seule présence à vos côtés semble suffire pour guérir bien des maux.

Une carrière
commencée à Paris

Lui a su évidemment bien s’entourer. Mais son expérience, son goût pour la chose publique et son humanité ont certainement été autant de qualités que le prince Albert II a voulu mettre en action au sein de son gouvernement.

Scolarisé à Monaco de la maternelle à l’école Saint-Charles au lycée Albert-Ier, le Monégasque a ensuite intégré la faculté de médecine de Nice. Après son doctorat d’État, il est lauréat de la faculté de médecine de Necker.

Jeune interne, il a travaillé à l’hôpital Pasteur, au Centre Antoine-Lacassagne et à l’hôpital L’Archet. Diplômé d'études spécialisées en néphrologie et d'études spécialisées complémentaires en réanimation médicale, Christophe Robino a été chef de clinique-assistant des hôpitaux de Paris.

 

De 1996 à 2001, il a occupé différentes fonctions dans plusieurs hôpitaux parisiens : Boucicaut, Foch à Suresnes, Broussais et Georges Pompidou.

Officier de l’Ordre de Saint Charles, commandeur de l’Ordre Équestre du Saint Sépulcre de Jérusalem, Médaille de bronze de la Défense Nationale (France), Médaille du mérite international du sang, Christophe Robino, 56 ans, est marié et père de trois enfants.

Dans le communiqué du Palais princier, le prince Albert II "remercie chaleureusement M. Gamerdinger pour son travail et son dévouement à la tête du Département des Affaires Sociales et de la Santé dont la mobilisation est particulièrement exemplaire depuis plus de deux ans, pour répondre à la crise sanitaire sans précédent qui a touché la Principauté et le monde. M. Gamerdinger sera appelé prochainement à d’autres fonctions."  

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.