“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Christian Estrosi demande à l'Etat des mesures contre les touristes, sinon...

Mis à jour le 13/01/2021 à 16:22 Publié le 13/01/2021 à 16:22
La Promenade des Anglais à Nice.

La Promenade des Anglais à Nice. Photo D. M

Je découvre la nouvelle offre abonnés

Christian Estrosi demande à l'Etat des mesures contre les touristes, sinon...

Lundi, le maire de Nice avait prévenu, lors de l'inauguration du deuxième centre de vaccination de la ville, qu'il allait prendre des mesures "extrêmement strictes pour empêcher la venue de gens qui voudraient passer leurs congés ici ( pour les vacances scolaires de février)".

Expliquant qu'il voulait empêcher l'afflux de touristes en raison du coronavirus qui circule sur notre territoire plus qu'ailleurs, il avait alors annoncé qu' il userait de "toutes les procédures légales" à sa disposition.

Le premier magistrat de la Ville de Nice avait spécifié que ces mesures interviendraient dans les 48 heures.

Finalement pas d'arrêté municipal. Mais Christian Estrosi a demandé ce mercredi au gouvernement que l'on puisse "obtenir des garanties des voyageurs venus des pays à risque ou qui imposent eux même un test PCR sur leur territoire ."

Par ailleurs, le Président de la Métropole, qui s’est entretenu avec le préfet des Alpes-Maritimes, exige "qu’un arrêté d’interdiction de locations saisonnières soit pris sur le territoire de la commune pour les vacances d’hiver". Et de préciser: "Si l’Etat refuse de le faire, la Ville de Nice prendra un arrêté municipal".

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.