“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Christian Estrosi : C’est un livre de transmission

Mis à jour le 01/06/2019 à 10:27 Publié le 01/06/2019 à 10:27

Christian Estrosi : C’est un livre de transmission

Le maire de Nice publie « Nice l’inattendue », qu’il a présenté, hier, en avant-première au Festival du livre niçois. Une encyclopédie amoureuse foisonnante où il réhabilite la ville de son cœur

C’est une somme. Près de six cents pages. C’est surtout une déclaration enflammée à une ville, sa ville. Nice l’inattendue (1) prend la forme d’une encyclopédie amoureuse. Rien n’y est laissé de côté. Christian Estrosi convoque l’histoire, d’abondance. Défilent les bâtisseurs et les personnalités, de Garibaldi à Nucéra, des plus illustres aux grandes gueules des clos boulistes. Car dans un élan charnel, l’auteur en revient toujours aux plaisirs simples, ces petits riens, du vélo au pan-bagnat, qui font la douceur de vivre à Nice. Sans oublier de relever ce que l’existence put y avoir d’âpre à travers les siècles, et aujourd’hui encore pour certains. En publiant ce pavé à dix mois des municipales, le maire de Nice envoie aussi un message subliminal à ses futurs adversaires : qui voudra lui prendre « sa » commune devra se lever matin !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct