“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Avec cette nomination, Patrice Novelli renforce d'ores et déjà sa candidature pour les municipales de 2020.

Patrice Novelli a été nommé délégué départemental UDI

Inondations meurtrières dans l'Aude: la tristesse du prince Albert II

Affaire Khashoggi: Bruno Le Maire ne se rendra pas au forum économique en Arabie...

Christian Estrosi à propos de la taxe foncière métropolitaine : « La hausse n'est pas de 19 % mais de 11 %. »	(DR)

Pour Estrosi, Ciotti fait du mal à Nice

Christian Tesson souhaite apporter une opposition au maire sortant en 2020.

Municipales à Èze : un opposant se lance contre Cherki en 2020

Ce qu'il faut retenir du premier tour des élections municipales partielles de Castillon

Mis à jour le 09/04/2018 à 09:47 Publié le 09/04/2018 à 09:40
188 Castillonnais ont voté, samedi (sur 292 inscrits sur les listes électorales).

188 Castillonnais ont voté, samedi (sur 292 inscrits sur les listes électorales). Photo Jean-François Ottonello

Ce qu'il faut retenir du premier tour des élections municipales partielles de Castillon

Dimanche 8 avril, à l'issue du dépouillement, deux nouveaux conseillers municipaux ont été élus pour rejoindre l'équipe déjà en place. Les Castillonnais devront en élire trois autres dimanche prochain.

Dans un silence de cathédrale, la voix rauque et posée d'Olivier Chantreau - le maire intérimaire de Castillon - égrène un à un les noms des candidats choisis par panachage (1).

Au terme d'une heure et cinq minutes de dépouillement, le verdict de ce premier tour de l'élection municipale partielle tombe. Sur cinq places à glaner dans le conseil municipal actuel, seuls deux candidats ont obtenu une majorité de 92 voix: Paul Mazet et Jean-Paul Phillis, tous deux de la même liste.

Il y aura donc bien un second tour, dimanche prochain, pour élire les trois conseillers municipaux restants. "Cette fois, ce ne sera pas à la majorité mais au nombre de voix exprimées. Les trois candidats qui feront le meilleur...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct