“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse sur le logement de Stéphane Valeri.

Mis à jour le 16/05/2018 à 07:10 Publié le 16/05/2018 à 08:05
Première conférence de presse au Conseil national pour la nouvelle majorité Priorité Monaco. Et hier, la priorité, c’était le logement, pour Stéphane Valeri et les élus présents à ses côtés.

Première conférence de presse au Conseil national pour la nouvelle majorité Priorité Monaco. Et hier, la priorité, c’était le logement, pour Stéphane Valeri et les élus présents à ses côtés. Photo J.D.

Ce qu'il faut retenir de la conférence de presse sur le logement de Stéphane Valeri.

Stéphane Valeri veut 800 millions d’investissements d’ici 2023 pour que "tous les Monégasques soient bien logés dans leur pays". Une mesure "raisonnable et acceptable" pour le budget de l’État

Pour la première conférence de presse de la nouvelle majorité du Conseil national, il fallait un rendez-vous dédié à la "priorité nationale absolue". Hier, le président Stéphane Valeri a donc parlé du logement.

Une heure et demie pour dresser un tableau de la situation actuelle qui présente, selon lui, "un déficit de 300 logements, preuve à l’appui" et pour envisager l’avenir afin que, d’ici la fin de la mandature, "tous les Monégasques soient bien logés dans leur pays".

Entouré de la vice-présidente Brigitte Boccone-Pagès et de quelques élus de la majorité, le président du Conseil national a listé tous les plans d’action envisagés pour gagner des logements. Ceux du programme politique sur lequel il s’est engagé et pour lequel il a obtenu une large victoire lors des dernières élections de février.

"Dans les moyens du pays"

La mesure principale est pour lui la construction domaniale. C’est aussi la plus coûteuse. "Il faut compter un million par appartement neuf construit. Sur cinq ans, pour les 800 appartements nécessaires, c’est donc un investissement acceptable et raisonnable considérant les 6 milliards de budget sur la période. Nous sommes, sans conteste, dans les moyens du pays, sans déficit budgétaire. Je crois même qu’on aura encore des excédents."

Des propos que tient également Balthazar Seydoux, président de la commission Finances et Économie nationale.

"Un gouvernement fort"

Après une première réunion importante avec le gouvernement (commission plénière d’études), le 8 mai, Stéphane Valeri a souligné que les discussions se sont déroulées dans un climat "franc et constructif". "Un Conseil national fort peut bien sûr influencer considérablement la politique du gouvernement." Et le président espère aussi un "gouvernement fort".
C’est ainsi que Stéphane Valeri s’est réjoui de la surélévation des Jardins d’Apolline et qu’il encourage la construction d’un Testimonio III sur une assiette foncière élargie permettant la construction de 200 logements. Il se dit prêt également à voter un projet de loi d’expropriation pour qu’"enfin" le projet Ida se concrétise…


La suite du direct