“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Ce qui attend Pierre Dartout, le nouveau ministre d'Etat de Monaco cette semaine

Mis à jour le 31/08/2020 à 17:25 Publié le 31/08/2020 à 17:22
Pierre Dartout.

Pierre Dartout. Photo Dominique Leriche

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Ce qui attend Pierre Dartout, le nouveau ministre d'Etat de Monaco cette semaine

L’ancien préfet devient officiellement ce mardi ministre d’État. Depuis plusieurs jours déjà, il a multiplié les échanges sur le Rocher pour être opérationnel dès sa prise de fonctions.

Il est le 25e homme à occuper ce poste depuis la création de la fonction, en 1911 incarnée à l’époque par Émile Flach.

Ce mardi matin, 1er septembre 2020, Pierre Dartout devient officiellement le nouveau ministre d’État de la Principauté.

Choisi en mai dernier par le prince Albert II pour être le chef de son gouvernement, Pierre Dartout succède à Serge Telle, qui aura occupé le bureau de la place de la Visitation pendant quatre ans et demi.

Ce lundi, le ministre d’État sortant et son successeur ont passé la journée ensemble pour échanger en détail sur les dossiers importants concernant le pays.

Une rencontre qui clôture de nombreuses réunions engagées depuis plusieurs semaines entre les deux hauts fonctionnaires français.

"Au travail tout de suite"

Pierre Dartout a quitté au début du mois d’août ses fonctions de préfet de la région Provence Alpes Côte d’Azur, à Marseille, où il a œuvré depuis deux ans et demi.

Depuis, il a commencé à s’acclimater à la Principauté et à son fonctionnement.

"Son arrivée ne sera pas synonyme d’une période de transition. Sa volonté est de se mettre au travail tout de suite en étant pleinement opérationnel sur les dossiers du pays" confie-t-on au ministère d’État.

Ces derniers jours, Serge Telle et Robert Colle, le secrétaire général du gouvernement ont briefé le nouveau locataire du Ministère d’état concernant les dossiers majeurs sur lesquels il va se pencher dans les prochains jours: la gestion de la crise sanitaire liée à la Covid-19, la préparation du budget primitif du pays pour l’année 2021, le suivi des grandes opérations immobilières pour les logements domaniaux... et les affaires courantes.

Prestation de serment au Palais

S’il s’installe en Principauté avec sa famille, professionnellement Pierre Dartout arrive seul, et s’appuiera sur l’équipe déjà existante autour du cabinet du ministre et du gouvernement princier.

Ce mardi matin, il entamera son mandat par un moment solennel. Après un petit-déjeuner partagé avec les conseillers de gouvernement, le nouveau ministre est attendu au Palais princier, en milieu de matinée, pour prêter serment devant le souverain.

Une séquence qui installera officiellement le chef du gouvernement dans le fauteuil de ministre d’État. Ce qui lui permettra, mercredi matin, de présider son premier conseil de gouvernement.

Première sortie publique jeudi

Ensuite, son agenda sera jalonné de nombreux entretiens avec les personnalités de la vie institutionnelle, politique, religieuse et civile du pays.

Une "tournée" de relations publiques nécessaire pour se présenter et prendre le pouls dans tous les centres de décisions du pays.

Hasard du calendrier, Pierre Dartout enchaînera rapidement avec une première sortie publique.
Le nouveau ministre d’État doit en effet assister, le 3 septembre, aux cérémonies de commémoration de la Libération de Monaco.

Il devrait également participer, lundi 7 septembre, à la rentrée des classes en visitant quelques établissements scolaires du pays.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.