“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Cazeneuve annonce des moyens supplémentaires

Mis à jour le 20/02/2016 à 05:14 Publié le 20/02/2016 à 05:13
Le ministre de l'Intérieur, hier lors de son allocution au palais préfectoral de Nice, face à un parterre de forces de l'ordre et d'élus.
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Cazeneuve annonce des moyens supplémentaires

Le ministre de l'Intérieur, en déplacement hier dans les Alpes-Maritimes, a annoncé, notamment, 207 policiers et gendarmes supplémentaires d'ici septembre prochain

Tout a commencé par la réponse du berger à la bergère. Accueillant Bernard Cazeneuve, hier matin au Conseil départemental, Eric Ciotti est resté debout, tandis que le ministre de l'Intérieur s'asseyait. Et de lui lancer dans un sourire : « Vous m'avez dit à l'assemblée nationale, Monsieur Cazeneuve, qu'assis ou debout vous aviez la même taille. Et que c'est ce qui nous rapprochait. Alors permettez que je reste debout ! » Un trait d'humour qui a décroché un sourire chez le ministre de l'Intérieur.

Hier, lors de la tournée sécuritaire que le ministre de l'Intérieur a effectuée dans les Alpes-Maritimes, les deux hommes ont affiché leur estime mutuelle. « Nous avons des habitudes de travail », a reconnu Eric Ciotti, « Monsieur sécurité » incontesté chez les Républicains. Et le ministre de surenchérir sur le ton de la plaisanterie : « Je ne veux pas le compromettre aux yeux de ses amis en disant que nous sommes d'accord sur tout… Je ne veux pas non plus me compromettre aux yeux des miens… Mais, [redevenant sérieux ndlr] nous avons intérêt à apporter la démonstration que l'unité républicaine c'est la capacité à s'élever au-dessus des considérations partisanes. »

Un 5e peloton à Antibes

Sécurité, lutte contre le terrorisme, certains points les rassemblent. Ils s'opposent en revanche sur l'immigration. Hier, le ministre s'est d'ailleurs rendu à la frontière italienne, à Menton (lire page ci-contre). Autre pierre d'achoppement, le regret d'Eric Ciotti que la prolongation de l'état d'urgence n'englobe pas l'Euro 2 016.

Pour cette visite d'une journée au pas de charge, le ministre de l'Intérieur n'est pas venu les mains vides. Il a annoncé, devant un parterre impressionnant de forces de l'ordre et d'élus, réunis au palais préfectoral à Nice, des moyens supplémentaires pour la Côte d'Azur.

« Je vous annonce que, d'ici septembre prochain, 102 gardiens de la paix et 65 adjoints de sécurité, soit 167 hommes et femmes viendront renforcer les différents commissariats des Alpes-Maritimes. »

Par ailleurs, le ministre de l'Intérieur a également annoncé l'arrivée de 40 gendarmes supplémentaires pour consolider les effectifs départementaux. « Vingt-deux d'entre eux seront intégrés à l'escadron de gendarmerie mobile d'Antibes afin de créer un 5e peloton pour renforcer les unités en charge des missions de sécurité publique dans le département. Nous allons également créer, au sein du groupement de gendarmerie, une Cellule départementale d'observation et de surveillance (CDOS), composée de cinq gendarmes spécialisés. » Elle sera chargée de délinquance, de criminalité, mais aussi de lutte contre le terrorisme.

Et le ministre de faire l'addition : «Au total, ce sont 207 policiers, gendarmes et adjoints de sécurité qui renforceront en 2 016 les forces de l'ordre des Alpes-Maritimes. »

De nouveaux fusils mitrailleurs

Bernard Cazeneuve a rappelé que, dans le cadre du plan anti-terroriste, le groupement de gendarmerie départemental avait reçu 37 véhicules supplémentaires. « Quatorze autres seront livrés dans les prochaines semaines. » Il a par ailleurs évoqué l'arrivée de 25 nouveaux pistolets mitrailleurs en gendarmerie.

Les policiers, eux, bénéficieront de onze véhicules supplémentaires, sept pour la Police aux frontières, et quatre pour les brigades anti criminalité (BAC). Par ailleurs, 17 carabines et 118 casques et visières pare-balles seront alloués à la BAC. Bernard Cazeneuve a rappelé qu'en 2015, 2 269 véhicules ont été livrés à l'échelon national, ainsi que des moyens en armement et en matériel de protection, notamment 6 514 gilets pare-balles individuels. « Un effort massif de 30 millions d'euros qui sera poursuivi cette année », a assuré le ministre.

À l'issue de ce discours, Christian Estrosi, président de Région et maire de Nice, ainsi qu'Eric Ciotti, président du conseil départemental, se sont tous deux félicités de ces annonces. Eric Ciotti ajoutant toutefois attendre « de voir la réalité des moyens annoncés sur le terrain ».

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.