“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Cap-d'Ail : une Saint-Patrick que ne pouvait pas rater le prince Albert II

Mis à jour le 19/03/2016 à 05:04 Publié le 19/03/2016 à 05:04
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Cap-d'Ail : une Saint-Patrick que ne pouvait pas rater le prince Albert II

Avec un maire comme Xavier Beck qui entretient depuis toujours un lien fort avec l'Irlande, les Cap-d'Aillois ne pouvaient pas laisser filer la Saint-Patrick sans festoyer !

Avec un maire comme Xavier Beck qui entretient depuis toujours un lien fort avec l'Irlande, les Cap-d'Aillois ne pouvaient pas laisser filer la Saint-Patrick sans festoyer ! Jeudi, c'est donc un petit morceau d'Irlande qui s'est posé à Cap-d'Ail.

La soirée a commencé au Château des Terrasses. Illuminé de vert pour l'occasion, il a accueilli 150 personnes et un hôte de marque en la personne du prince Albert II venu se fondre dans l'ambiance celte de cette soirée et écouter le groupe « Anam Mara », originaire du sud ouest... de l'Irlande !

Un nom de groupe qui veut dire «âme de la mer» en gaélique mais dont les sons vous emmenaient bien au-delà des côtés de l'Île d'Émeraude et vous faisaient découvrir les paysages d'Irlande, des tourbières de Wicklow aux lacs de Killarney en passant par les plaines du Connemara ou les landes pierreuses des Burren.

Un voyage musical comme on peut en vivre dans un pub de village, entre un feu de tourbe odorant et une pinte de bière, irlandaise bien sûr.

Ambiance pub irlandais au Château des Terrasses

Et si la tourbe ne brûlait pas dans les cheminées du Château des Terrasses, la bière irlandaise, elle, était bien présente. Car pour l'occasion, le Comité des Fêtes avait joué l'audace en choisissant une bière inconnue en France, peut-être à cause de son nom, mais aux saveurs pleines de nostalgie pour qui a vécu ou voyagé en Irlande.

On trouvait donc de la Smithwicks rouge à la pression et en pinte (prononcer «Smidix») pour accompagner cette musique traditionnelle celte.

L'ambiance est montée au fur et à mesure du concert et c'est une standing ovation qui a conclu ce moment d'exception. Une fois le concert terminé, c'est vers l'Edmond's que se sont transposées les festivités où un menu irlandais spécialement concocté pour l'occasion attendait les convives. Les quatre membres du groupe, eux, ont découvert la gastronomie française avant de reprendre leurs instruments pour plonger la salle du restaurant de Beaverbrook dans une ambiance de pub. Une Saint-Patrick digne de ce nom !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.