“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Cap-d’Ail : la jeunesse ou l’expérience

Mis à jour le 15/01/2020 à 10:44 Publié le 15/01/2020 à 10:44
Xavier Beck n’a pas encore officialisé sa candidature.
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Cap-d’Ail : la jeunesse ou l’expérience

À Cap-d’Ail, Romain Pommeret, 33 ans, devra ficeler son discours et mener une campagne tambour battant pour espérer déboulonner Xavier Beck solidement vissé à son fauteuil de maire depuis 1995.

À Cap-d’Ail, Romain Pommeret, 33 ans, devra ficeler son discours et mener une campagne tambour battant pour espérer déboulonner Xavier Beck solidement vissé à son fauteuil de maire depuis 1995. Certes, le sortant, gaulliste de la première heure n’est toujours pas candidat à sa succession. Mais l’avocat de profession, 66 ans et étiqueté LR, devrait officialiser sa candidature, vendredi à l’occasion de ses vœux. L’ancien député de la 4e circonscription (1995-1997) et actuel vice-président du Département briguera alors son cinquième mandat à la mairie de Cap-d’Ail. Face à l’expérience d’un vieux loup de la politique, la jeunesse d’un chef d’entreprise. Romain Pommeret, gérant d’un salon de coiffure et fils d’un ancien conseiller municipal de Xavier Beck, axe sa campagne sur plusieurs thèmes : « Le dynamisme de la ville qui est, pour l’heure, une cité-dortoir ; le lien social ; la proximité et la transparence », souffle celui qui partira sans étiquette. Il lui reste encore à fignoler une liste qui, semble-t-il, penche à droite mais ratisse large. Presque toutes les sensibilités politiques y sont représentées.

Cyril Dodergny

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.