Rubriques




Se connecter à

Cap-d’Ail : impôts inchangés et 3 M€ d’investissements

Mercredi soir, le conseil municipal a voté à l’unanimité le budget pour l’année 2019. Les taux d’impôts locaux restent les mêmes et l’endettement de la ville est en baisse

Thibaut Parat Publié le 30/03/2019 à 10:29, mis à jour le 30/03/2019 à 10:29
Le budget 2019 a été voté à l’unanimité.
Le budget 2019 a été voté à l’unanimité. Cyril Dodergny

Rares sont les conseils municipaux où le vote du budget se déroule sans anicroche ou bataille de chiffres. Il n’est guère courant non plus qu’il soit voté à une écrasante majorité. A Cap-d’Ail, l’opposition étant résumée à un seul homme, Jean-Marie Amblard, on a eu affaire, mercredi soir, à quelques demandes de précisions et échanges cordiaux. Mais rien de réellement musclé. Le budget de l’année 2019 a donc été voté à l’unanimité.

Voilà ce qu’il faut en retenir.

Pas d’augmentation d’impôts locaux

 

Pour cette année, les élus municipaux ont reconduit les taux d’imposition des trois taxes directes locales, à savoir celle sur l’habitation (9,58 %), sur les propriétés bâties (18,69 %) et sur les propriétés non bâties (48,61 %). « Nous sommes la seule commune sur 163 des Alpes-Maritimes à avoir un taux inférieur, en ce qui concerne la taxe d’habitation, à celui de 1995 quand nous sommes arrivés à la mairie », a expliqué Xavier Beck, maire de Cap-d’Ail, lequel assure avoir vérifié ses chiffres.

Un taux d’endettement modeste

Du côté de l’emprunt, la municipalité de Cap-d’Ail est relativement peu endettée. En 2019, la Ville remboursera 258 000 euros à ses créanciers, une dette contractée lors de la rénovation du Château des Terrasses. Laquelle sera révolue en 2020. Il restera alors à rembourser 181 900 pour l’immeuble des Ruches. « Cela nous laissera de la place pour les grands projets », rajoute l’édile. A savoir le fameux parking souterrain Beaverbrook, en cours de discussions avec les services de la Métropole Nice-Côte d’Azur.

3 169 000 € d’investissements en 2019

 

Dans ce budget à l’équilibre, voté mercredi soir, il est prévu 3 169 247,07 e, très précisément, d’investissements. L’un des plus gros postes de dépenses ? La fin des rénovations du groupe scolaire André-Malraux, pour 405 000 e, en l’occurrence le changement des menuiseries, de la climatisation et le ravalement de façades. 650 000 e seront consacrés aux agencements et aménagements de la ville. A commencer par le sentier littoral, dit « des Douaniers », lequel a particulièrement souffert lors de l’épisode de la tempête Adrian en octobre dernier. « Avec le réchauffement climatique, on a affaire à des tempêtes et épisodes météorologiques de plus en plus violents. Pour le sentier de bord de mer, on ne veut pas reconstruire à l’identique mais restructurer le chemin en prévision de nouvelles attaques de la mer », explique Xavier Beck.

Autres dépenses prévues pour l’année : la création d’un parking de 22 places, au bout de l’allée Siccardi, ou encore l’entretien des bâtiments communaux pour 342 000 e : château, crèche, médiathèque, stade, base nautique…

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.