“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

C'était l'angoisse, il y

Mis à jour le 17/03/2017 à 05:14 Publié le 17/03/2017 à 05:14

C'était l'angoisse, il y

Le proviseur de l'établissement, Hervé Pizzinat, a fait preuve d'un grand courage en faisant face au tireur pour tenter de le raisonner. En vain. Le chef d'établissement a été blessé par balle

De la ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, au procureur de la République de Grasse, Fabienne Atzori, en passant par les élus locaux, Christian Estrosi et Éric Ciotti notamment, qui veulent que lui soit attribuée « une distinction nationale », tous soulignent « le courage » dont a fait preuve Hervé Pizzinat. Le proviseur du lycée Alexis-de-Tocqueville, alerté par ses élèves, ne s'est pas contenté...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct