“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Budget 2017: les cinq priorités du Ministre d'Etat de Monaco présentées à la presse

Mis à jour le 12/10/2016 à 12:48 Publié le 12/10/2016 à 11:47

Budget 2017: les cinq priorités du Ministre d'Etat de Monaco présentées à la presse

Le chef du gouvernement princier a présenté le budget primitif 2017 à la presse, hier matin, après l’avoir fait au Conseil national la veille au soir. Un budget résolument tourné vers l’avenir

Tous les matins, avec Jean [Castellini], on se réjouit d’être encore en excédent budgétaire.» Serge Telle, le ministre d’État de la principauté de Monaco, est un homme heureux. Heureux d’avoir pu présenter au Conseil national, lundi soir, et hier matin à la presse, son premier budget primitif, qui s’établit, selon les prévisions, à 1,2 milliard d’euros.
Aussi le chef du gouvernement princier a-t-il pu concocter un budget primitif 2017 offensif, «qui prépare l’avenir». «Ce n’est ni un budget de transition, ni un budget de rigueur. C’est un budget en excédent, d’anticipation.»

Qui permet de définir, et financer, cinq grandes priorités pour le prochain exercice. Cinq priorités aux allures de chantiers majeurs puisqu’elles concernent la réforme du système de retraite des fonctionnaires, le respect des engagements de la COP 21, le renforcement de la sécurité, le lancement d’un plan de numérisation de la Principauté et la mise en place d’actions contribuant au rayonnement international de Monaco.

Pour autant, ces cinq priorités n’empêchent pas le gouvernement de poursuivre ses missions et ses grands projets. Quelques chiffres plutôt que de longues palabres: 268 Me (+7,5 %) de dépenses dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la culture; 248 M€ pour la poursuite des opérations en cours (entrée de ville Jardin exotique, Îlot Pasteur, parking des Spélugues, opération L’Engelin, nouveau CHPG, etc.); 391 Me (+7,8 %) de nouveaux projets comme l’aménagement du Larvotto (500 Ke) ou la mise aux normes et l’extension de la station d’épuration (2,1 M€).

2017 sera aussi l’année...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct