Rubriques




Se connecter à

Bonne fréquentation, circulation pénible

Les touristes sont venus en nombre, cet été, en Principauté.

Arnault COHEN Publié le 05/09/2017 à 09:34, mis à jour le 05/09/2017 à 09:35
Photo C.D.

«L’été a été très favorable, en dépit des problèmes de circulation.» C’est le premier bilan de la saison estivale dressé, hier, par le ministre d’État. Serge Telle reconnaît volontiers que les travaux de l’îlot Pasteur et la fermeture de l’avenue de Fontvieille ont rendu la mobilité compliquée cet été.

«Mais les délais ont été tenus, l’avenue a rouvert le 26 août. Ça va beaucoup mieux aujourd’hui.»

Les «innovations» de la SBM

Pour autant, la fréquentation touristique s’est avérée excellente en juillet. «Et août sera au moins aussi bon», juge le chef du gouvernement princier.

 

Côté chiffres, le taux de remplissage des hôtels tourne autour de 80 % et le prix moyen des chambres s’établit à 386 € la nuit.

Un bilan sans commune mesure avec celui de l’été précédent, frappé à Monaco aussi par les conséquences de l’attentat de Nice.

Conclusion d’un chef de gouvernement ravi: «Les recettes de l’État vont continuer à augmenter et l’attractivité de Monaco reste forte.»

Serge Telle tient d’ailleurs à saluer au passage les «innovations» de la SBM cet été. «La vieille dame a réalisé des choses remarquables, comme l’installation d’une roulette dans l’atrium du casino, qui a attiré beaucoup de monde, ou l’expérience du casino nomade au Nikki Beach. Les joueurs reviennent et les recettes des jeux paraissent solides.»

 

Bel été, en somme…

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.