Rubriques




Se connecter à

Au Conseil national de Monaco, Daniel Boeri quitte la majorité Primo !

Qu’il soit candidat ou finalement pas, le président du Conseil national, Stéphane Valeri, doit toutefois organiser les prochains mois qui conduiront aux élections nationales en février 2023. Et, donc fédérer autour d’une liste celles et ceux qui aspirent à être reconduits ou à se lancer dans l’aventure politique. Et il sait déjà que ce sera sans Daniel Boeri.

Joëlle Deviras Publié le 22/07/2022 à 18:41, mis à jour le 23/07/2022 à 10:41
Daniel Boeri avait rejoint les rangs de Stephane Valeri en 2018. Romain Fondacaro / Conseil national
"Sans garantie de travailler, en confiance, en tant qu’élu de la majorité, je quitte Primo ! tout en réitérant mon soutien de principe aux travaux de l’Assemblée jusqu’à la fin de la mandature ", a annoncé le doyen du Conseil national, ce jeudi, par voie de communiqué.
 
Lui qui avait rejoint les rangs de Stéphane Valeri en 2018 explique qu’un "comité d’investiture » aura pour tâche de "sélectionner" les vingt-quatre candidats.
 
Daniel Boeri explique que la sélection va "tenir compte du pourcentage de participation aux commissions, du nombre de « repost » effectués sur les réseaux sociaux, sans doute l’âge, le genre et bien d’autres « indicateurs » dûment enregistrés (....)."
 
Une méthode de travail que le doyen dit "regretter" parce qu’elle se fait, selon lui, "au mépris des règles éthiques quant à l’attribution masquée de "bons et mauvais points", au service de ce qui apparaît in fine être un "comité Théodule". "
 
"A Aucun moment, l'avenir de Monaco n'a été abordé"
 
La machine semble être suffisamment lancée pour que Daniel Boeri précise qu’"à aucun moment, l’avenir de Monaco n’a été abordé. Aucune indication n’a été donnée quant aux actions qui pourraient être entreprises pour nos compatriotes et développer l’attractivité du pays."
Brigitte Boccone-Pagès, vice-présidente du Conseil National et responsable du groupe politique Primo !, a aussitôt réagi ce jeudi.
 

Elle explique à propos de Daniel Boeri : "Lui (...) a pourtant signé un courrier de candidature proposé aux élus sortants, il y a quelques jours, dans le cadre de la préparation de la future liste en vue des prochaines élections nationales. À près de 79 ans lors de ces élections, le doyen a sans doute craint le choix du Comité d’investiture de la majorité de privilégier une nouvelle génération de candidats, pour porter un nouveau projet qui sera établi à partir de la rentrée, dans l’écoute et le dialogue avec les Monégasques. S’il ne démissionne pas de la présidence de la Commission de la Culture et du Patrimoine, la majorité continuera de lui apporter son soutien dans cette fonction, jusqu’au terme de ce mandat."

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.