“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Après le passage d'Alex, la Métropole Nice Côte d'Azur enclenche le retour à la vie

Mis à jour le 20/10/2020 à 10:30 Publié le 16/10/2020 à 20:01
Saint-Martin Vésubie.

Saint-Martin Vésubie. Photo Dylan Meiffret

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Après le passage d'Alex, la Métropole Nice Côte d'Azur enclenche le retour à la vie

Ce vendredi, Christian Estrosi a présidé un conseil métropolitain extraordinaire dédié au passage destructeur de la tempête Alex dans les Vallées de la Vésubie, de la Tinée et de l’Estéron.

"La tragédie a emporté des routes, des ponts, des câbles et des tuyaux. Elle a emporté des maisons, qui sont autant de souvenirs. Elle a emporté des vies. Les routes, les ponts, les câbles, les tuyaux, nous les reconstruirons, nous les rétablirons. Les maisons aussi partout où ce sera possible. Les souvenirs, ils resteront dans les cœurs. Mais les vies, elles, sont éteintes. Définitivement..."

Ce vendredi, Christian Estrosi a présidé un conseil métropolitain extraordinaire dédié au passage destructeur de la tempête Alex dans les Vallées de la Vésubie, de la Tinée et de l’Estéron. Un conseil pour mettre officiellement en ordre de marche, après l’urgence, la machine métropole.

«De belles choses, unis dans l’épreuve»

"D’autres vies, nombreuses, sont abîmées pour longtemps. Elles auraient été encore plus nombreuses, sans doute, si la solidarité, le courage, l’ingéniosité, la bienveillance, le dévouement ne nous avaient pas immédiatement unis. Avant de commencer nos travaux c’est à d’abord à eux et à leurs proches que je veux penser, que nous pensons tous", a lancé le président de Nice Côte d’Azur face aux élus, dont de nombreux des communes touchées en plein cœur par Alex.

Et les travaux à engager sont colossaux. Certains réalisés dans l’urgence ont permis de ramener l’essentiel aux villageois sinistrés : l’eau - il ne reste plus que 200 habitants pas encore raccordés sur les hauteurs de Saint-Martin-Vésubie, l’électricité - revenue en totalité grâce à des groupes électrogènes ou des câbles provisoires, la nourriture, le matériel, les produits de premières nécessité arrivés par tonnes entières jusqu’aux villages martyrisés. Mais aussi les accès rétablis, même si provisoires pour certains. « Voilà, ce n’est là qu’une partie des belles choses dont nous sommes capables, quand nous sommes unis dans l’épreuve, nous, les femmes et les hommes de ce territoire que nous aimons tant », a soufflé le président de la métropole.

«Continuez à faire vivre vos villages»

Depuis le matin qui a suivi la catastrophe, les agents métropolitains sont à pied d’œuvre pour diagnostiquer, analyser, réparer, panser.

Et penser aussi. Penser cet après qui se joue aujourd’hui. C’était tout l’objet du conseil métropolitain d’hier en une seule délibération « mais une délibération qui n’est rien d’autre que celle du retour de l'espérance dans nos vallées, du retour de la vie, du retour à la vie », a fait valoir Estrosi.

Et pour une reconstruction globale et responsable, il faut des moyens. Considérables. La somme dévolue à cette renaissance des vallées, portée par la métropole, se répartira en 6 secteurs : « 740 millions€ dédiés aux infrastructures routières et ouvrages d’art, 30 millions pour l’eau potable. Et 30 encore pour le réseau d'assainissement et la reconstruction des stations d’épuration. 200 millions ensuite pour le confortement des digues et berges des cours d’eau. 10 millions pour le réseau de distribution de l’électricité. Autant pour le réseau d’initiative publique de télécommunications ».

Un milliard d’euros avec pour boussole, l’équité dans tout le territoire métropolitain. Avec pour objectif que chacun puisse retrouver sa place dans son village. C’est une demande forte, poignante des maires qui vivent au rythme d’Alex depuis le 2 octobre. « Restez chez vous dans les vallées, continuez à faire vivre vos villages. Nous sommes là », a promis Estrosi.

"Se battre pour nos vies, nos terres": l’émotion des maires des communes touchées

- Carole Servel, maire de Valdeblore: « On veut se battre pour nos vies, se battre pour nos vallées. On veut qu’il y ait toujours de la vie ».

- Loetitia Loré, maire de Venanson: « C’était une journée et une nuit très compliquées... On a besoin de vous, on y arrivera pas tout seul ».

- Gérard Manfredi, maire de Roquebillière: « Les gens de notre haut pays aiment leur haut pays et on peut leur faire miroiter un paradis, si c’est pas dans leur vallée, si ce n’est pas chez eux, ils n’en voudront pas. Ils veulent continuer à vivre dans leur village, dans leur vallée. Et puis, pas dans des logements en hauteur. Ils ne veulent pas être mis en cage ».

- Isabelle Monnin, adjointe au maire de Saint-Martin-Vésubie: « On a vécu une nuit cauchemardesque. Pour tous les gens qui ont du partir ca a été très dur de quitter leur maison, mais ces gens là ils souhaitent revenir...»


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.