“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Alain Chouraqui : "Le doigt dans quel engrenage ?"

Mis à jour le 10/12/2015 à 05:14 Publié le 10/12/2015 à 05:13
« Dans les périodes de crise, la recherche de boucs émissaires, la xénophobie et les racismes constituent une dynamique puissante qui peut vite devenir impossible à maîtriser. »

« Dans les périodes de crise, la recherche de boucs émissaires, la xénophobie et les racismes constituent une dynamique puissante qui peut vite devenir impossible à maîtriser. » AFP

Alain Chouraqui : "Le doigt dans quel engrenage ?"

Le directeur de recherche émérite au CNRS et président de la Fondation du camp des Milles lance un avertissement : « Une minorité qui se crispe suffit à faire basculer une société »

Directeur de recherche émérite au CNRS et président de la Fondation du camp des Milles « Mémoire et Éducation », Alain Chouraqui pose un regard de scientifique sur les extrémismes de tous horizons. Dans un pays confronté « à la pression terrible du terrorisme islamiste », il met en garde contre l'engrenage qui peut mener au pire : « L'aspiration extrémiste à un ordre trop simple face à des problèmes complexes aboutit finalement à des désordres qui peuvent aller jusqu'à la guerre...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct