“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Affaires foncières et chasse aux rats au conseil municipal

Mis à jour le 07/08/2019 à 10:19 Publié le 07/08/2019 à 10:19
La dernière séance avant la rentrée.

La dernière séance avant la rentrée. M.-E. C.

Affaires foncières et chasse aux rats au conseil municipal

Séance du conseil municipal plutôt sereine, la semaine dernière.

Séance du conseil municipal plutôt sereine, la semaine dernière. Il s’agissait de l’ultime avant la pause estivale. Les délibérations présentées visaient plutôt à des régularisations. Les représentants de la liste « La Turbie mon village » étaient absents et non représentés. Les 11 délibérations ont été votées à l’unanimité.

Les premières décisions concernaient la création de servitudes de passage sur deux parcelles communales.

La bonne affaire

Il s’agissait de parcelles sur lesquelles des riverains avaient réalisé des travaux pour désenclaver leur propriété et souhaitaient faire valoir leur servitude de passage. Contactés, les services de la mairie avaient constaté qu’il s’agissait, dans les deux cas, de biens sans maître, pour lesquels les communes ont désormais le droit de les intégrer directement dans le patrimoine communal privé, sans bourse délier. Ce qu’a fait la commune, en avril 2017. Il restait donc à la mairie à accepter la création de ces servitudes de passage et d’en établir le prix, à partir de l’estimation des Domaines.

Pour une parcelle, la D52 (820 m²) 13 chemin du Serrier, deux servitudes de passage de 181 m² se voient régularisées pour 11 000 e TTC.

Pour l’autre parcelle, D53 (1843 m²) 13, chemin du Serrier, la servitude de passage de 206 m² se voit régularisée pour 11 160 e TTC, résultat d’une ristourne de 10 % sur l’estimation des domaines, du fait que les propriétaires avaient réalisé une voirie en bonne et due forme, avec un mur de soutènement.

« Nous avons discuté durant plus d’un an car les propriétaires ne comprenaient pas pourquoi ils devaient payer après 30 ans. Je comprends leur réaction, indique le maire. Mais ils ont fini par comprendre qu’il y allait de leur intérêt, car nous allons vendre ces terrains et ils auraient eu alors affaire aux acquéreurs qui pourraient se montrer moins conciliants et ne pas s’appuyer sur la valeur plancher donnée par les domaines mais sur celle d’experts immobiliers. »

Lors des réponses aux questions écrites, le maire a répondu à Jean-Philippe Gispalou qui avait rapporté les plaintes de Turbiasques concernant les rats qui pullulent dans le village : « Il semblerait que la chaleur les ait fait sortir. Une société spécialisée a mené les travaux de dératisation hier, mardi, dans le vieux village, à Font Nova et autour des points de collecte des ordures ménagères. »


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.