“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Affaire du sondage: Jean-François Robillon pourrait aller en correctionnelle

Mis à jour le 19/12/2013 à 10:04 Publié le 18/12/2013 à 17:20
Jean-François Robillon, leader d'Union Monégasque.

Jean-François Robillon, leader d'Union Monégasque. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Affaire du sondage: Jean-François Robillon pourrait aller en correctionnelle

La Cour d'appel infirme la décision de non-lieu du juge d'instruction dans l'affaire du sondage politique réalisé en juin 2012 en vue des élections nationales.

L'avocat de Jean-François Robillon a appris ce matin qu'un arrêt de la Cour d'appel infirme la décision de non-lieu du juge d'instruction dans l'affaire du sondage politique réalisé en juin 2012 en vue des élections nationales.

Même position également de la Cour d'appel pour Jean-Sébastien Fiorucci, chef de cabinet de Robillon au moment des faits, défendu notamment par maître Éric Dupond-Moretti.

Un coup dur pour l'ancien président du Conseil national et son bras droit de l'époque. Tous deux pourraient donc devoir se défendre devant le tribunal correctionnel.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.