“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

A un an des élections municipales, votre maire se représentera-t-il en 2020?

Mis à jour le 13/02/2019 à 09:17 Publié le 31/01/2019 à 20:00
Christian Estrosi (Nice), Jean-Claude Guibal (Menton) et Jérôme Viaud(Grasse) devraient tenter un nouveau mandat en 2020.

Christian Estrosi (Nice), Jean-Claude Guibal (Menton) et Jérôme Viaud(Grasse) devraient tenter un nouveau mandat en 2020. Photos J-F.O. / M.R.

A un an des élections municipales, votre maire se représentera-t-il en 2020?

Ira? Ira pas? D'après une enquête de l'Observatoire de la démocratie de proximité publiée jeudi et exécutée en partenariat avec le Cevipof de Sciences-Po et l'Association des maires de France (AMF), un maire sur deux ne souhaite pas se représenter aux municipales de 2020, notamment dans les petites communes. Et dans les Alpes-Maritimes?

La date des élections municipale de 2020 n'est pas encore officiellement arrêtée, mais certains(es) savent déjà s'ils se représenteront pour un nouveau mandat.

A près d'un an de l'échéance, on a fait le tour (non exhaustif) de celles et ceux qui savent déjà... ou pas.

Ils se représentent

Christian Estrosi, Nice.  "Bien évidemment, c'est ma priorité", a-t-il répondu à la question de savoir s'il serait candidat à sa succession, sans avoir pour l'heure officialisé sa décision. "Mes électeurs auront à choisir. Est-ce qu'ils sont satisfaits du maire sortant? J'ai toujours eu une dizaine de candidats contre moi. Un de plus, un de moins...", a-t-il ajouté. 

Et parmi ces candidats, il pourrait bien y avoir un certain Eric Ciotti, l'actuel député et président de la commission des finances du conseil départemental. Si tel est le cas, on peut d'ores et déjà s'attendre à une véritable bataille lors de ces municipales.

Jean-Claude Guibal, Menton. "Je serai candidat en 2020. Pas pour enfiler des perles, ce serait ridicule. Ni pour ma carrière politique, elle est derrière. Ni pour préparer une élection future: ce sera ma dernière”, a précisé Jean-Claude Guibal, maire de Menton depuis 1989, prêt pour un sixième mandat.

Patrick Césari, Roquebrune-Cap-Martin. "Je n’ai pas changé d’avis". En 2017 déjà, Patrick Césari, avait annoncé qu'il se représenterait aux prochaines municipales. 

Gérard Spinelli, Beausoleil. “ Je serai candidat en 2020”, avait assuré Gérard Spinelli au lendemain de sa relaxe dans l’affaire de corruption présumée entourant la construction de la tour Odéon. C’était en 2017.

Michelle Salucki, Vallauris Golf-Juan. "Vallauris-Golfe-Juan a changé. On me le dit. Mais, il faut encore travailler. Il reste encore beaucoup à faire, ensemble". Déjà l'an passé Michelle Salucki avait annoncé sa volonté d'être candidate aux prochaines municipales. 

Richard Galy, Mougins. "Si Dieu me prête la vie, je serai candidat en 2020", a déclaré l'élu en poste depuis 2001.

Louis Nègre, Cagnes-sur-Mer. "Oui, je me projette pour 2020". Louis Nègre avait déjà annoncé sa candidature en février 2018.

Christophe Trojani, Villefranche-sur-Mer. Depuis quelques temps, Christophe Trojani ne cache pas sa volonté de postuler pour un nouveau mandat. 

Charles Scibetta, Carros. "Un deuxième et dernier mandat", affirme-t-il.

Jérôme Viaud, Grasse. "Nous sommes encore loin de l’élection. Je suis dans une démarche où je suis au travail, au quotidien au service de nos concitoyens. Je ne pense pas à une campagne électorale et heureusement. Mon quotidien, je le consacre aux dossiers, au travail et au terrain. Je pense que c’est ce qu’attendent les Grassois. Ils n’ont pas l’échéance électorale en tête. Ce qu’ils veulent, c'est des résultats. Cela ne fait aucun doute que je suis dans une démarche où je souhaite un mandat où on sème un certain nombre de choses. Je veux mettre en œuvre un projet politique pour la ville, de mutation du centre historique dans les années à venir. Il va de soi que pour ce faire, je devrai briguer un autre mandat. Mais aujourd’hui je reste dans ma position de maire".  

Certains préfèrent attendre un peu avant de se déclarer candidats...
Certains préfèrent attendre un peu avant de se déclarer candidats... Photos P.L. / S.B. / E.O.

Ils laissent planer le doute (mais quand même...)

David Lisnard, Cannes. "Je vous en parlerai l’année prochaine. Aujourd’hui, j’exécute un mandat passionnant. J’aime profondément ma ville. J’ai un devoir: travailler. J’ai d’autres projets de vie aussi. Il est trop tôt pour parler de cela". Il va donc falloir attendre encore un peu avant de savoir si le maire cannois sera candidat. 

Guilaine Debras, Biot. "Je n’ai pas pris ma décision. J’avais dit que tout allait dépendre du parking des Bâchettes. On arrive au bout. Aujourd’hui, je suis en passe de très bien réussir mon mandat. Je vais tirer mon bilan. De ce bilan, je déciderai ou non d’aller plus loin", a expliqué Guilaine Debras, concernant sa candidature en 2020.

Jean-Michel Semperé, Saint-Jeannet. "Je ne dis rien aujourd’hui. C’est beaucoup d’énergie. Un poids des responsabilités. J’ai toujours eu l’habitude d’assumer mes choix. Je travaillerai jusqu’à la fin. J’ai une vision à 2030. Je réfléchis tous les jours. Il y a aussi nos familles... Mais c’est un sacrifice qui me passionne." Et quand il y a de la passion... 

Lionnel Luca, Villeneuve-Loubet. "Certaines rumeurs disent que, comme la fois précédente, je vais faire un mandat puis m’en aller. Mais si je dis que je pense rester, certains diront: ah ben oui, la place est trop bonne! Je ne dis rien". Il va donc falloir patienter un peu avant de savoir si Lionnel Luca sera candidat ou non en 2020.

Robert Velay, Puget-Théniers.  "Je pense avoir donné beaucoup de mon énergie mais il y a de fortes chances pour qu’en 2020 je n’aie plus la volonté nécessaire pour mener le village."  On penche plus sur le non que sur le oui, mais sait-on jamais.

Jean-Bernard Mion, La Colle-sur-Loup. "J’ai pris ma décision. Mais je n’en dirai rien car je veux travailler jusqu’à la fin de mon mandat et rester focalisé sur l’intérêt général", a indiqué Jean-Bernard Mion.

Pierre Aschieri, Mouans-Sarthoux."Si mes amis du conseil municipal ainsi qu’une partie de la population que je croise régulièrement, pensent que je suis la bonne personne, je continuerai." 

Michel Isnard, maire de Gorbio.
Michel Isnard, maire de Gorbio. Photo M. A

ILs ne se représenteront pas 

Michel Isnard, Gorbio. "Mes deux maîtresses, ma femme et la peinture me réclament", a annoncé Michel Isnard, lorsqu’il a présenté ses vœux à la population gorbarine. Et de poursuivre: "Sachant déjà qu’ils n’auront plus à m’affronter, certains s’y voient déjà… Mais pour vendre la peau de l’ours… il faut déjà l’avoir trouvée…". Une chose est sûre, Michel Isnard ne sera pas candidat en 2020.

Damien Bagaria, Tourrettes-sur-Loup. "J’aurai 72 ans à la fin de cette année. Il me reste quelques années à vivre. J’ai envie de mon jardin, de ma famille, de ma passion de l’histoire. Je ne m’ennuierai pas. Quand j’ai quitté l’armée, je me suis préparé psychologiquement à tourner la page et à faire autre chose. Et je n’ai jamais eu de nostalgie. Et là ce sera pareil. Je garderai un excellent souvenir de mon équipe, des agents de la commune." Parfois, il faut savoir prendre du temps pour soi.

Jean-Marc Aubert, Thiéry. " Il est temps de passer la main, après quarante-six ans de mandat dont vingt-six de premier magistrat. Je forme le vœu le plus fort et le plus sincère, qu’une équipe volontaire, conquérante et sérieuse, puisse se former autour d’une ou d’un leader, capable de rassembler, d’unir et de motiver, afin de poursuivre ce que mon équipe et moi aurons laissé comme base de départ pour une nouvelle vie de notre belle commune. " Après tant d'années...

Alain Frère, Tourrette-Levens. " J'espère que ce sera dans mon équipe que sera choisi le futur maire". Alain Frère, maire depuis presque 38 ans de la commune de Tourrette-Levens passera la main en 2020, mais pas à n'importe qui. Tout du moins, il l'espère...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.