“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

À la recherche d'une jumelle irlandaise…

Mis à jour le 02/03/2016 à 05:01 Publié le 02/03/2016 à 05:01
Xavier Beck ne recherche pas « un jumelage pour la forme mais un jumelage actif ».

Xavier Beck ne recherche pas « un jumelage pour la forme mais un jumelage actif ». Michael Alesi

Je découvre la nouvelle offre abonnés

À la recherche d'une jumelle irlandaise…

Au début de son premier mandat de maire, en 1995, Xavier Beck a essayé de trouver une commune irlandaise pour réaliser un jumelage.

Au début de son premier mandat de maire, en 1995, Xavier Beck a essayé de trouver une commune irlandaise pour réaliser un jumelage. Problème : « La plupart des communes irlandaises de notre taille étaient déjà jumelées avec de petites villes bretonnes, soupire Xavier Beck. Il y avait bien Kinsale, mais elle était jumelée avec Antibes. J'ai laissé tomber car je ne voulais pas d'un jumelage pour la forme mais un jumelage actif. »

Pour cela, il fallait trouver une commune située près d'un aéroport, afin de pouvoir faciliter les échanges, notamment d'enfants.

Le projet a été réactivé voici deux ans, lorsque la compagnie aérienne irlandaise Aer Lingus a ouvert une liaison directe entre Dublin et Nice. Cap-d'Ail est donc reparti en quête d'une commune à la taille comparable. Dalkey, un district proche de Dublin, résidentiel, disposant d'un petit port et d'un collège, pourrait faire l'affaire. Le contact pourrait être établi prochainement.

Depuis 1996, Cap-d'Ail est jumelé avec Limone. Les vingt ans de ce rapprochement seront célébrés cette année.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.