“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

60,61% de participation pour les élections communales de Monaco

Mis à jour le 15/03/2015 à 21:28 Publié le 15/03/2015 à 21:23
Election communale scrutin monaco 2015 participation midi 150315
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

60,61% de participation pour les élections communales de Monaco

Le taux de participation définitif aux élections communales de Monaco est tombé peu après 21 heures. Un retard dû à un recomptage total des bulletins. 60,61% des électeurs inscrits se sont donc déplacés pour le renouvellement du conseil communal, un taux 6% supérieur à la dernière élection en 2011.

Le taux de participation définitif aux élections communales de Monaco est tombé peu après 21 heures. Un retard dû à un recomptage total des bulletins. 60,61% des électeurs inscrits se sont donc déplacés pour le renouvellement du conseil communal, un taux 6% supérieur à la dernière élection en 2011.

>>LIRE AUSSI. L'élection communale de Monaco en direct

Ce taux très élevé n'est cependant pas un record puisqu'en 1991, lors de la prise de la mairie par Anne-Marie Campora, la participation s'était élevée à 63%. Un très joli score tout de même, puisque lors du dernier scrutin, en 2011, la participation s'était élevée à 54,6%.

La présence de deux listes pour ce renouvellement du conseil communal n''est évidemment pas étrangères à cette émulation. Les deux têtes de liste, Franck Nicolas et Georges Marsan, se sont d'ailleurs félicités d'un tel chiffre. "Une bonne nouvelle pour la démocratie".


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.