“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

2016, une année charnière pour Beausoleil

Mis à jour le 13/01/2016 à 05:12 Publié le 13/01/2016 à 05:12
Gérard Spinelli, maire de Beausoleil.

Gérard Spinelli, maire de Beausoleil. Jean-François Ottonello

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

2016, une année charnière pour Beausoleil

Des chantiers et des projets de grande envergure. Soutenu par Monaco quand les intérêts se croisent, le maire poursuit son ambition de faire de sa ville un lieu de vie pour tous

Il la qualifie d'« année charnière ». 2016 est effectivement une année importante pour Gérard Spinelli. À titre personnel, le maire devra très certainement se retrouver à la barre du tribunal correctionnel où il devra être jugé, à Marseille, dans le cadre de l'affaire de la tour Odéon pour des faits de corruption présumée.

Mais, pour l'heure, et sans date du procès, il met les bouchées doubles pour sa ville. Et les dossiers ne manquent pas. En marge des tournées nocturnes qu'il fait plusieurs fois par semaine - et notamment ces derniers jours avec les actes de vandalisme sur plus de cinquante voitures aux Moneghetti -, il suit de nombreux dossiers.

Avec Monaco

Sur le feu : le stationnement résidentiel en centre-ville, le renouvellement de l'ensemble du parc d'éclairage public, l'ascenseur pour l'accès au foyer du Centre, le kiosque boulevard de la République, le Centre Histoire et Mémoire Roger Bennati, la construction de 319 logements sociaux, la poursuite des travaux du futur Centre culturel…

Des chantiers sollicitent, par ailleurs, le soutien financier de la Principauté. C'est le cas de la mise en double sens du boulevard du Tenao et de l'installation de vingt-quatre caméras de vidéoprotection. À l'étude cette année, et toujours en partenariat avec Monaco, le maire envisage la construction d'une école maternelle de huit classes ainsi que quatre-vingts logements sociaux et pour actifs, sur le terrain de la Campanette. Dans la même politique de déplacement urbain vertical mise en place depuis fort longtemps en Principauté, Beausoleil lance des études pour un premier escalator en centre-ville. Et déjà, Gérard Spinelli imagine des liaisons verticales pour faciliter la circulation en ville…

Mais le maire doit également répondre aux préoccupations quotidiennes des Beausoleillois : la propreté, l'animation, les problèmes de stationnement, l'intégration de la communauté musulmane dans une ville composée à 50 % d'étrangers et où toutes les confessions religieuses doivent vivre dans le respect des autres. Plus que d'une politique sociale, il s'agit là d'un véritable défi.

« Vivre ensemble implique d’éviter les gestes de différenciation »

Il y a d’abord eu l’appel de Gérard Spinelli, en conseil municipal le 15 décembre, qui sollicitait « la force de l’engagement de la communauté musulmane ». Puis, samedi dernier, la journée « portes ouvertes » à la mosquée, en présence de Sébastien Humbert, sous-préfet des Alpes-Maritimes, et Boubekeur Bekri, vice-président du Conseil régional du culte musulman de la région Paca.
Après les attentats parisiens du 13 novembre, et la fermeture par arrêté préfectoral le 17 novembre jusqu’à la fin de l’état d’urgence du lieu de prière privé de l’avenue Pasteur, il est nécessaire pour une ville comme Beausoleil, composée à 50 % d’étrangers, de fédérer les communautés.

Aujourd’hui, Gérard Spinelli se réjouit de la prise de conscience de tous. « Nous avons été accueillis très chaleureusement à la mosquée samedi. On sent une volonté, de la part des musulmans, de participer à la vie de la ville. Une religion a une force de valeur morale. Je suis favorable à l’expression des religions. C’est un choix politique. »
Gérard Spinelli souligne aussi que la journée portes ouvertes de samedi n’est pas un rendez-vous isolé. « Quelque chose a été amorcé. J’ai l’impression qu’il y a une vraie volonté. Beausoleil est la seule ville du département à avoir organisé une journée “portes ouvertes”. Il faut continuer. Pour vivre ensemble, il faut se connaître et éviter les gestes de différenciation. Dans la rue, cela n’a pas encore changé. Je ne suis pas un doux rêveur. Mais les choses vont dans le bon sens. »

Projets en cours

Un parking de 130 places aux Moneghetti
« C’est un peu notre COP21! » Aux Moneghetti, Gérard Spinelli veut créer un parking souterrain (au niveau de Cursi) et un jardin d’enfants. « Une réalisation à laquelle je tiens beaucoup ». « En lieu et place du parking en surface Victor-Hugo, nous avons lancé les études et la maîtrise d’œuvre pour 2016 d’un parking souterrain de 130 places. Il présente le double avantage d’absorber en partie le problème du stationnement à deux pas des écoles et des commerces, tout en préservant la perspective révélée déjà par la création du parking Victor-Hugo. Cette trouée dans l’urbanisation, nous allons la conserver, l’oxygéner en plantant des arbres au-dessus des voitures! Au bâti d’un immeuble en surface, j’ai préféré la création d’un jardin d’enfants arboré de 1000 m2! »

Des logements sociaux
Actuellement, 319 logements sociaux sont en construction sur la commune. S’ajouteront une vingtaine de logements prévue par Côte d’Azur Habitat au Tenao. À noter également le projet de la Maison de Marianne qui envisage, sur la Moyenne Corniche, au-dessus du Riviera Palace, un complexe de 5000 m2 qui pourrait comprendre, à terme, cent logements sociaux à destination des personnes âgées et des étudiants, ainsi qu’une crèche.
Si l’idée de la crèche sur le terrain de la Campanette est abandonnée au profit d’une école maternelle de 8 classes, le projet de l’avenue Paul-Doumer devrait comprendre également la construction de 80 logements – 40 appartements sociaux et 40 pour actifs – en partenariat avec Monaco.

Un nouvel éclairage public
« Cette année également, à partir du 1er juillet, les lumières de la ville vont se transformer. Nous allons changer tout le parc d’éclairage public, arrivé à son terme après 25 ans, ce qui nous a amenés à le repenser dans sa globalité et nous conduira à une source d’économie importante. Ce Contrat de performance énergétique, cet engagement sur l’avenir pour Beausoleil, va permettre une amélioration de 30 % de l’éclairage de la ville, tout en offrant une baisse de 50 % de sa facture énergétique. »

Des ascenseurs et des escalators
« Dans notre politique de solidarité et de lutte contre l’isolement, développée volontairement ces dernières années par le CCAS, une autre réalisation est très attendue : la création d’un ascenseur pour faciliter l’accès au Foyer Restaurant du Centre, très fréquenté par les retraités et les personnes à mobilité réduite. » Gérard Spinelli projette également d’équiper sa ville d’escalators. « Deux beaux et grands projets vont apporter dans le centre et au quartier des Moneghetti une plus-value indéniable. Au centre, les premiers escalators de Beausoleil! Le projet – pour lequel les études ont débuté – est bien avancé et se poursuivra tout au long de l’année. C’est une réalisation onéreuse, difficile, mais un choix. Beausoleil en a toujours rêvé, moi aussi. Nous allons équiper l’escalier du Riviera, entre la pharmacie du Soleil et le boulevard de la République, de deux escalators de 6 et 3 mètres de long chacun, pour un démarrage des travaux en 2017. »

« La sécurité, une priorité »

La première caméra de vidéosurveillance sera installée d’ici la fin du mois en centre-ville. Vingt et une autres suivront jusqu’en avril. Deux caméras mobiles compléteront le dispositif. Après avoir doublé l’effectif de la police municipale entre 2008 et 2016 (passant de 16 à 32), et parce qu’«il y a une carence de la police nationale », le maire a été suivi à l’unanimité par ses conseillers municipaux pour renforcer la sécurité par un dispositif de vidéosurveillance. En plus de l’État français, Monaco participe au financement à hauteur de 140000 euros, ce qui représente « un bon tiers de l’investissement ».
« Cette participation déterminante de la Principauté vient accompagner une politique de sécurité que nous souhaitons encore renforcer. » Beausoleil va recruter une brigade cynophile, composée de deux équipes. « La Ville a aussi pour projet de racheter les locaux du commissariat pour y rassembler en un même lieu police nationale et police municipale, ce qui ne pourrait qu’optimiser encore la surveillance du territoire et l’intervention coordonnée des forces de police. De même, nous avons conservé les locaux de l’ancienne gendarmerie, n’abandonnant pas le souhait qu’au moins un de ses services soit présent dans la commune. »

« Beausoleillois et unis dans les lois de la République »

Hier soir, Gérard Spinelli a renouvelé l’exercice annuel des vœux à la population. Le premier magistrat a d’emblée évoqué le triste bilan de 2015, marqué par le terrorisme, « l’expression de la barbarie humaine ».

« Reconnaissons qu’elle a révélé en nous cette force d’adhésion à la Nation, au monde libre, à des valeurs universelles, que la France, ce que nous avions un peu oublié, incarne encore pour le reste du monde. »

« Nous nous sommes un peu réconciliés avec nous-mêmes en 2015, brandissant à nouveau comme un étendard, notre culture d’égalité et de mixité, de liberté et de fraternité, de laïcité. Nous avons été terriblement Français! »

Et le maire d’évoquer ensuite la réaction des habitants des Moneghetti face à la vague de vandalisme : « Nos compatriotes font toujours preuve de bien plus de clairvoyance que les politiques eux-mêmes. Ils souhaitent des réformes, du renouveau, ils sont prêts au changement et ne sont plus dupes de rien! Preuve en est, ici, l’attitude digne des habitants des Moneghetti, victimes depuis plusieurs semaines d’actes de vandalisme et d’insécurité sans précédent sur la commune, qui se déjouent des pièges de l’outrance et de la récupération. »

Gérard Spinelli a su également saluer le partenariat avec la Principauté, notamment avec « l’élargissement et la mise en double sens du boulevard du Tenao. Tous ceux ici présents le savent, cela va transformer cet axe de circulation, le fluidifier et améliorer de façon tout à fait considérable les déplacements. »

Le maire de Beausoleil a également souligné le caractère cosmopolite de sa ville : « Que l’on soit d’origine européenne, asiatique, africaine, peu importe pour moi, aucun maire ne décide qui vient vivre sur son territoire, riche ou pauvre, blanc ou rouge… Ce qui m’importe c’est d’être Beausoleillois et unis dans les lois de la République. »

Art et histoire

Le Centre Histoire et Mémoire Roger Bennati
L’histoire de Beausoleil est celle d’une ville à la jeune existence et à la grande mixité d’origines. C’est celle des Piémontais du siècle dernier, des flux migratoires qui lui ont succédé, d’une Belle Époque architecturale et d’une pauvreté ouvrière, que les jeunes Beausoleillois s’approprient. « C’est pourquoi je souhaitais à tout prix lui donner un lieu de vie, de pédagogie pour les écoles, d’échanges de la mémoire, un lieu de transmission, par le savoir et l’animation. Le passé est important pour l’avenir de la ville. Je me suis accroché à cette volonté de créer cette structure baptisée Centre Histoire et Mémoire Roger Bennati, équipement aujourd’hui labellisé par les Archives de France. Les travaux ont commencé. Nous inaugurerons lors des journées du patrimoine, en septembre, ce nouvel espace dont la réhabilitation a été financée par la Drac et un fonds de concours de la Carf. »

Le futur Centre culturel
De l’autre côté, avenue du Général-de-Gaulle, ont débuté les travaux d’un des projets phares de cette mandature. À l’image du bâtiment « Le Centre » lors du précédent mandat, un nouvel équipement, initiateur de cohésion sociale, offrant de multiples services et activités, prendra place en centre-ville. « Il s’agit de regrouper en une même structure, sur 2000 m2, les écoles municipales de musique et de danse tout en proposant des lieux de culture aussi divers qu’une galerie d’exposition, un cyberespace, une halte livre et une salle polyvalente de spectacles. Dans le prolongement de cette réalisation, dès la fin des travaux, nous procéderons à des aménagements et élargissement de voirie, sur la partie haute de l’avenue du Général-de-Gaulle. »

Ecolo

  • Un nouvel éclairage public l’été prochain
    « Cette année également, à partir du 1er juillet, les lumières de la ville vont se transformer. Nous allons changer tout le parc d’éclairage public, arrivé à son terme après 25 ans, ce qui nous a amenés à le repenser dans sa globalité et nous conduira à une source d’économie importante. Ce Contrat de performance énergétique, cet engagement sur l’avenir pour Beausoleil, va permettre une amélioration de 30 % de l’éclairage de la ville, tout en offrant une baisse de 50 % de sa facture énergétique. »
  • Des ascenseurs et des escalators
    « Dans notre politique de solidarité et de lutte contre l’isolement, développée volontairement ces dernières années par le CCAS, une autre réalisation est très attendue : la création d’un ascenseur pour faciliter l’accès au Foyer Restaurant du Centre, très fréquenté par les retraités et les personnes à mobilité réduite. » Gérard Spinelli projette également d’équiper sa ville d’escalators. « Deux beaux et grands projets vont apporter dans le centre et au quartier des Moneghetti une plus-value indéniable. Au centre, les premiers escalators de Beausoleil! Le projet – pour lequel les études ont débuté – est bien avancé et se poursuivra tout au long de l’année. C’est une réalisation onéreuse, difficile, mais un choix. Beausoleil en a toujours rêvé, moi aussi. Nous allons équiper l’escalier du Riviera, entre la pharmacie du Soleil et le boulevard de la République, de deux escalators de 6 et 3 mètres de long chacun, pour un démarrage des travaux en 2017. »
    Dépenses contenues


    Pas de hausse d’impôts depuis 2009, des charges qui augmentent et la poursuite des investissements. C’est la difficulté de l’équation à résoudre… « On le voit, malgré les contraintes financières, qui ne sont pas propres à Beausoleil mais à toutes les collectivités, nous n’avons pas renoncé pour autant à notre politique d’équipements et d’investissements, tout en ne recourant pas à l’emprunt en 2016. L’extinction déjà en 2015 d’un certain nombre d’entre eux, la diminution cette année du montant des remboursements annuels et surtout une économie tangible réalisée sur les dépenses de fonctionnement et de personnel de la mairie, nous le permettent. » Des mesures fortes ont été prises par le maire : la suppression de neuf jours de congés au personnel municipal, le non-remplacement des départs et des recrutements ciblés uniquement sur la police municipale.  Ainsi, Gérard Spinelli note « une baisse des dépenses initiée en 2014, poursuivie en 2015 et qui continuera en 2016 ».

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.