Rubriques




Se connecter à

C'est parti pour le 8e Challenge corporatif

La première journée de la nouvelle édition du challenge corporatif de pétanque, à destination des entreprises et des administrations de la Principauté, se déroulait le mercredi 23 mars.

PIERRE DU TERRAIL Publié le 04/04/2016 à 05:06, mis à jour le 04/04/2016 à 05:06
L'équipe des Carabiniers du Prince, finaliste de la précédente édition, a déjà fait sensation en s'imposant face à SBM MC. Encore une discipline sportive dans laquelle les carabiniers monégasques sont bien représentés. P. d.T.

La première journée de la nouvelle édition du challenge corporatif de pétanque, à destination des entreprises et des administrations de la Principauté, se déroulait le mercredi 23 mars. Seize équipes sont engagées cette année, réparties en deux poules de huit. Dans la poule A, l'équipe du président Marc Costa a donné du fil à retordre à l'équipe ECP (Cooking Consultant/Polymetal) qui l'emporte finalement 14 à 11 tandis que les joueurs de la Sûreté Publique, toujours aussi motivés et pleins de joie de vivre, s'imposaient face aux surveillants de la Maison d'Arrêt. Enfin, l'équipe du Palais Princier s'inclinait devant la Fonction Publique au terme d'une bataille acharnée.

Convivialité de rigueur

Il y a quelques jours, c'était au tour de la poule B d'entamer les hostilités. La nouvelle équipe Siviam, pour sa première participation à la compétition, s'imposait face à Mecaplast et le Café de Paris, en remportant la rencontre 19 à 6 face au CHPG, a montré, par sa détermination mais aussi par ses nombreux éclats de rire, que la pétanque reste aussi un jeu. Toujours dans cette poule, les Carabiniers du Prince, finalistes de l'édition 2015, ont remporté leur première rencontre 16 à 9 au détriment de SBM MC. Un beau départ pour cette nouvelle édition au cours de laquelle les boules vont s'entrechoquer et les carreaux s'enchaîner.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.