T-shirt provoquant, déclaration d'amour à Donald Trump... Retour sur les 4 fois où Kanye West a complètement dérapé

En froid avec Adidas, marque avec laquelle il collabore depuis des années, celui qui se fait désormais surnommé "Ye" a encore frappé lors de la Paris Fashion Week cette semaine, avec son défilé. Un sweat avec marqué "White lives Matter" slogan des suprémacistes blancs, a fait polémique! Une de plus, pour le rappeur américain. L'occasion de revenir sur les 4 fois où Kanye West est allé un peu trop loin.

Pauline Boussarie Publié le 07/10/2022 à 21:00, mis à jour le 07/10/2022 à 19:15
Kanye West. Photo AFP

L'équipementier de sport allemand, Adidas, souhaite réévaluer son partenariat avec le rappeur. Ce dernier aurait critiqué la marque aux trois bandes, en désaccord avec ses initiatives commerciales.

Celui que l'on appelle désormais "Ye", serait en froid avec l'équipementier de sport Allemand Adidas. Le groupe, qui ne précise pas les motifs de sa décision, indique dans un communiqué qu'"un partenariat réussi repose sur le respect mutuel et des valeurs partagées". Les positions de Kanye West ont largement fait polémique ces dernières années, tout comme ses bad buzz et débordements qui ont ponctué sa vie ses dernières années. 

Agé de 43 ans, l’interprète des classiques du rap "Through the wire", "Gold digger" et "Love lockdown" n'en est pas à son coup d'essai. Sa carrière a été ponctuée de succès musicaux, mais pas que... le rappeur et producteur américain, s'est fait remarqué lors de bad buzz, qui n'ont pas manqué d'animer ma toile. Retour sur quelques polémiques qui légèrement écorché l'image de l'ex compagnon de Kim Kardashian. 

Créer et porter un t-shirt "White lives matter"

Le roi de la provoque, a encore frappé pas plus tard que cette semaine, à l'occasion de son défilé en indépendant lors de la Fashion Week de Paris. Le chanteur a en effet présenté sa nouvelle collection, dont une de ses pièces maîtresses n'a pas manqué de faire scandale. 

 

Ye est arrivé vêtu de son sweat floqué "White Lives matter" littéralement "les vies de blancs comptent", pièce maîtresse de ce défilé. Un slogan relayé par les suprématistes blancs, pour renverser le message véhiculé par le mouvement Black Lives Matter au lendemain de la mort de George Floyd.

Le rappeur et visiblement créateur de mode, a posé aux côtés de Candace Owens, commentatrice politique américaine et proche de Donald Trump, qui milite activement contre l'avortement. Tous deux vêtus de leur sweat, le cliché n'a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux. 

Et pour clôturer son défilé en beauté, Mr West a lancé un petit tacle: "Bernard Arnaud is my new Drake", ("Bernard Arnaud est mon nouveau Drake"). Loin de vouloir faire un "feat" avec le président de LVMH, il lui a ouvertement déclaré la guerre, comme cela fut le cas avec le rappeur canadien. Une annonce qui n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd avec un des fils qui assistait au défilé, et qui n'a pas manqué de lui faire la remarque la fin du show. Affaire à suivre... 

Sa déclaration d'amour à Donald Trump

Après avoir fait campagne pour l'ancien président américain Donald Trump en 2016, Ye avait été invité par ce dernier dans le bureau ovale, après sa victoire aux présidentielles de 2018. 

Alors que Donald Trump s'adresse aux journalistes présents, afin d'expliquer les raisons d'une telle rencontre, le rappeur l'avait soudain interrompu en lançant: "Vous savez que je vous aime ! J’adore ce gars. Laissez-moi l’embrasser !". L'artiste s'était alors levé pour donner une accolade au président républicain. Un moment "gênant" qui avait laissé dubitatif un certain nombre de personnes. 

 

Un tournant pour l'artiste qui s'est alors érigé en véritable ambassadeur du "Make America great again" (slogan de la campagne de Donald Trump à l'époque). 

Ses propos sur l'esclavage 

Après avoir ouvertement apporté son soutien à Donald Trump, la star américaine du rap avait qualifié l'esclavage de "choix". Lors de l'mission de radio New-Yorkaise "The Breakfast club", Kanye West avait évoqué les futurs billets de banque à l’effigie d’Harriet Tubman, figure de la lutte contre l’esclavage, déclarant: "Quand j’ai vu Harriet Tubman sur le billet de 20 dollars, c’est là que j’ai voulu utiliser le Bitcoin. C’est comme tous les films d’esclaves. Pourquoi tu dois continuer à nous rappeler l’esclavage ? Pourquoi ne mettez-vous pas Michael Jordan sur le billet de 20 dollars?"

Il s'était ensuite exprimé sur TMZaprès la diffusion de cet entretien, déclarant: "On entend parler de l’esclavage qui a duré 400 ans. Pendant 400 ans ? Ça ressemble à un choix », a-t-il déclaré, ajoutant : "Nous sommes dans une prison mentale. J’aime le mot "prison" parce qu'"esclaves" est trop lié aux Noirs".

Il interrompt le discours de Taylor Swift pendant les MTV awards

C'est en 2009 au moment de recevoir son prix, que la chanteuse Taylor Swift est brusquement interrompue par un certain Kanye West. La chanteuse et lauréate s'est vue retirer son micro par le rappeur. 

Ce dernier a alors lancé: "Taylor je suis très heureux pour toi, mais Beyoncé avait une super vidéo!". Une attitude qui avait pris tout le monde de cours, y compris Taylor Swift alors âgée de 19 ans à l'époque. 

Un geste peu apprécié, qui avait valu au rappeur de recevoir les foudres de Barack Obama, alors président des Etats-Unis à ce moment là. Il avait fermement condamné son attitude sur ses réseaux sociaux et l'avait même traité d'"idiot". 

Entre Taylor Swift et Ye, la guerre ne fera que commencer, utilisant les différentes cérémonies qui ont suivi pour s'envoyer des tacles. 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.