“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Olivier Giroud, fidèle ambassadeur du Monaco Collectif Humanitaire, rend visite aux enfants malades

Mis à jour le 02/07/2019 à 08:51 Publié le 02/07/2019 à 08:51
Avec Gino, un jeune enfant hospitalisé, Olivier Giroud a fait preuve de complicité.

Avec Gino, un jeune enfant hospitalisé, Olivier Giroud a fait preuve de complicité. Photo Jean-François Ottonello

PHOTOS. Olivier Giroud, fidèle ambassadeur du Monaco Collectif Humanitaire, rend visite aux enfants malades

Le champion du monde, parrain du Monaco Collectif Humanitaire, a visité ce lundi le service du Centre cardio-thoracique qui accueille chaque année des enfants d’Afrique opérés à Monaco

Il a beau être champion du monde, avouant avoir "toujours plein de frissons" en revoyant les images de l’épopée de l’Équipe de France en Russie l’été dernier, Olivier Giroud est aussi un parrain attentif et fidèle du Monaco Collectif Humanitaire (MCH).

Il a endossé il y a cinq ans le maillot d’ambassadeur de ce collectif qui fédère l’action de plusieurs associations et a permis d’opérer 412 enfants d’Afrique et d’Asie souffrant de problèmes cardiaques, en une décennie.

L’attaquant du club londonien de Chelsea, 32 ans, papa de trois enfants, a le cœur qui s’emballe quand il s’agit de donner un peu de temps et de joie aux enfants malades. Il l’a fait à nouveau ce lundi, dans les couloirs et dans les chambres du Centre cardio-thoracique, où sont pris en charge les petits malades encadrés par le MCH.

En vacances, le footballeur a fait escale à Monaco.
En vacances, le footballeur a fait escale à Monaco. Photo Jean-François Ottonello

Une cinquantaine par an

Et le footballeur, du haut de son mètre quatre-vingt-treize dans ses espadrilles, sait y faire pour être complice en quelques instants. Avec Gino, un petit Malgache opéré d’une maladie infectieuse du péricarde, il a partagé hier les crayons de couleurs et les jouets suite à un examen médical.

Après plusieurs semaines d’hospitalisation en Principauté, le garçon doit rentrer dans son île aujourd’hui, où le traitement médical sera prolongé sur place pour réduire cette défaillance cardiaque.

Chaque année, le Monaco Collectif Humanitaire enregistre une cinquantaine de prises en charge pour opérer ces enfants en Principauté. Une action qui représente un budget annuel de plus de 400 000 euros. Abondé notamment par les recettes de la No Finish Line, mais aussi par Olivier Giroud, qui apporte sa contribution. Comme des donateurs particuliers qui vont vivre le collectif.

Parmi ses projets à venir, le MCH soutient aujourd’hui la construction de la première unité de cathétérisme au Mali, qui doit ouvrir à l’automne dans ce pays où les cardiopathies sont pour 20 % responsables des mortalités. Et où ce type d’équipement, qui permet d’observer et traiter des pathologies cardiaques, n’existe pas.

"J’essaye de m’engager au maximum"

Depuis cinq ans, vous êtes un soutien fidèle du Monaco Collectif Humanitaire, la cause vous tient vraiment à cœur?
Je suis fier papa de trois enfants et c’est important pour moi d’être présent pour des enfants qui ont besoin d’aide. C’est ce qu’on leur offre ici, tous ensemble, avec cette chaîne de solidarité. Les médecins et tout le personnel font un travail extraordinaire. Et dès que je peux me libérer, je viens rendre visite aux enfants opérés. C’est important de les voir, de leur apporter un sourire… et des cadeaux!

Pourquoi vous êtes-vous engagé aux côtés du collectif?
Je suis énormément sollicité et j’essaye toujours de répondre présent et d’apporter mon soutien. En offrant par exemple des maillots, des paires de chaussures tout ce qui peut aider à récolter des fonds pour une association. Mais c’est vrai que je souhaitais vraiment m’engager pour une belle cause, et en être le parrain. En somme, avoir mon association. Évidemment le Monaco Collectif Humanitaire est l’association du prince Albert II mais quand on m’a approché j’ai accepté car je viens régulièrement à Monaco depuis plusieurs années et j’ai toujours été très touché par les enfants malades et les orphelins. J’essaye de m’engager au maximum, de ne pas être simplement une façade.

Séance de dédicaces
Séance de dédicaces Photo Jean-François Ottonello

Le bilan est positif?
Effectivement, 412 enfants ont été opérés depuis le début. C’est un chiffre qui fait plaisir et qui augmente d’années en années. Parler de l’action du Monaco Collectif Humanitaire, c’est montrer l’importance d’aider ces enfants. Et mettre en lumière le travail des chirurgiens qui sauvent ces petits et leur donnent un deuxième cœur.

Vous êtes en vacances ces jours-ci, avez-vous pris le temps de suivre le parcours des Bleues en Coupe du Monde, qui n’ont pas eu le même destin que vous l’an passé?
On aurait souhaité la même issue que pour nous l’été dernier, c’est sûr. Mais elles sont tombées contre les favorites, les États-Unis étaient au dessus. C’est dommage. C’était un match un peu frustrant pour elles j’imagine. Il va falloir continuer à apprendre et à progresser. Mais j’ai été séduit par leur qualité de jeu pendant cette Coupe du monde et j’espère que la prochaine fois, elles pourront la gagner et la ramener à la maison.

Avec Gino pour admirer la baie de Monaco
Avec Gino pour admirer la baie de Monaco Photo Jean-François Ottonello
Séance de dédicaces
Séance de dédicaces Photo Jean-François Ottonello
Olivier Giroud échange avec Gino
Olivier Giroud échange avec Gino Photo Jean-François Ottonello

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.