“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

PHOTOS. Les stars du NRJ Music Award ont assuré à Cannes, voici le palmarès 2019

Mis à jour le 11/11/2019 à 07:57 Publié le 10/11/2019 à 08:30
Angèle est repartie avec deux prix.

Angèle est repartie avec deux prix. (photo Patrice Lapoirie)

PHOTOS. Les stars du NRJ Music Award ont assuré à Cannes, voici le palmarès 2019

Samedi soir à Cannes, au Palais des Festivals, le show diffusé en direct sur TF1 a consacré Bigflo et Oli, Roméo Elvis et Angèle. Sur scène, Soprano et Aya Nakamura ont assuré...

Il faut déambuler dans les rues de Cannes un soir de NRJ Music Awards pour mieux cerner l’ampleur du phénomène.

Presque partout, on croise des hordes de jeunes (et de moins jeunes) prêts à tout pour entrer dans le sacro-saint « bunker », ce Palais des Festivals qui accueille chaque année l’événement depuis l’année 2000.

Entre-temps, les smartphones et les réseaux sociaux ont amplifié le phénomène.

Un tapis, deux ambiances

La chanteuse Clara Luciani.
La chanteuse Clara Luciani. (photo Patrice Lapoirie)
La révéléation francophone de l'année: Bilal Hassan.
La révéléation francophone de l'année: Bilal Hassan. (photo Patrice Lapoirie)

Bien avant 19 h, au pied des marches, ça grouillait déjà sévèrement. Comme des zombies, des chasseurs d’invitations se déplaçaient en bandes. Puis, l’agitation est montée d’un cran quand les premiers invités ont commencé à pointer le bout de leur nez.

Certains, comme Iris Mittenaere, Miss Univers 2016, ou encore Bilal Hassani, dans une étonnante robe à traîne évoquant Cendrillon, avaient sorti le grand jeu. D’autres, comme Bigflo et Oli, Soprano ou encore les Belges Roméo Elvis et Angèle avaient opté pour des tenues bien plus décontractées.

Les deux mille privilégiés invités au spectacle foulaient le tapis rouge avec un plaisir non dissimulé. Pendant ce temps, en loges, professionnels de la musique, journalistes et artistes se mélangeaient, créant un brouhaha impressionnant. À ce petit jeu, le rappeur Soprano et sa bande n’étaient pas les derniers. Primés ou pas, ces gars-là avaient décidé de profiter du moment, en chantant et gesticulant dans les couloirs.

Aya passe au rouge, Angèle lève son majeur

Aya Nakamura n’a pas eu cette chance, mais elle a marqué les esprits...
Aya Nakamura n’a pas eu cette chance, mais elle a marqué les esprits... (photo Patrice Lapoirie)
Tout comme les Jonas Brothers, pour la touche internationale.
Tout comme les Jonas Brothers, pour la touche internationale. (photo Patrice Lapoirie)

Si Soprano n’a pas décroché de trophée, ses compères du rap et des « musiques urbaines » ont particulièrement tiré leur épingle du jeu.

À la croisée des univers, pop en solo et un peu plus hip-hop quand elle fraye avec son frangin Roméo, Angèle avait sorti le grand jeu pour interpréter Balance ton quoi, avec un canapé en forme de doigt d’honneur et des danseuses plus size.

Aya Nakamura, elle, pousse toujours plus loin son côté extraverti. Pour chanter Pookie, son très gros hit repris en chœur par les personnes présentes en coulisses, elle a débarqué dans une tenue rouge diabolique, à l’américaine.

Que l’on apprécie ou pas les artistes mis en lumières dans le spectacle marathon orchestré par Nikos Aliagas, force est de constater que le divertissement est au rendez-vous.

le palmarès 2019

Déjà détenteur du record de trophées remportés aux NRJ Music Awards, M. Pokora a ajouté une statuette de plus à sa collection en s’imposant dans la catégorie « artiste masculin francophone ». Il en est à 13 trophées.
Déjà détenteur du record de trophées remportés aux NRJ Music Awards, M. Pokora a ajouté une statuette de plus à sa collection en s’imposant dans la catégorie « artiste masculin francophone ». Il en est à 13 trophées. (photo Patrice Lapoirie)

Artiste féminine francophone: Angèle.
Artiste féminine internationale: Ariana Grande.
DJ de l’année: Dj Snake.
Chanson internationale: "Senorita", de Shawn Mendes et Camila Cabello.
Chanson francophone: "Tout oublier", d’Angèle & Roméo Elvis.
Clip de l’année: "Promesses", de Bigflo & Oli.
Révélation francophone: Bilal Hassani.
Révélation internationale: Billie Eilish.
Groupe/duo francophone: Bigflo & Oli.
Groupe/duo international: Lady Gaga & Bradley Cooper.
Artiste masculin francophone: M. Pokora.
Artiste masculin international: Ed Sheeran.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.