“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Alessandra Sublet auprès des fans comme à la télé

Mis à jour le 14/06/2016 à 05:13 Publié le 14/06/2016 à 05:13
Alessandra Sublet bichonne les dix fans qui sont venus la retrouver au premier étage du Zelos.

Alessandra Sublet bichonne les dix fans qui sont venus la retrouver au premier étage du Zelos. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Alessandra Sublet auprès des fans comme à la télé

L'ex-animatrice de "C à vous" et de la nouvelle émission de TF1 "Action ou vérité" était dimanche aux côtés de dix téléspectateurs venus à sa rencontre dans le cadre du Festival TV

Elle est sympa, souriante, directe et, à n'en pas douter, elle aime les gens. C'est une fille comme ça, une brunette d'un mètre soixante, bien dans ses talons plats, une couche tôt-lève tôt (enfants obligent…). Une fille comme on l'aime aussi à la télé, avant dans C à vous sur France 5 et maintenant avec Action ou vérité sur TF1. Alessandra Sublet était dimanche matin aux côtés de dix fans pour répondre à toutes leurs questions… en toute sincérité !

Ambiance calme et agréable sur la terrasse du Zelos où se déroulent, toute la semaine, les « rencontres avec les fans » du Festival TV. C'est l'animatrice qui a donc ouvert la voie avec des téléspectateurs venus de Belgique, de Suisse ou des quatre coins de la France. Une France qu'Alessandra aime passionnément.

« J'habite dans un petit village à cinquante kilomètres de Paris. Je suis provinciale, même si je vais presque tous les jours à Paris. Dans les Yvelines, je me réveille avec le chant des oiseaux. Ça me permet de décompresser et d'avoir un filtre super sain. Je n'ai pratiquement pas internet là où j'habite. »

« Ce métier est une vocation »

Mais à Monaco, Alessandra Sublet est d'abord interrogée sur sa toute dernière production, Action ou vérité, dont la troisième émission est passée vendredi soir sur TF1 avec Nabilla, Jean-Marc Morandini, Victoria Bedos et Jack Lang notamment.

« Cette émission, elle est pile poil faite pour moi. J'ai beaucoup travaillé pour la construire. J'ai bon espoir qu'on tourne presque en condition du direct. Le direct, c'est plus fédérateur. Mais il faut roder l'émission encore un peu. Elle est pensée et faite pour le public. À la rentrée, on a bon espoir qu'elle passe deux fois par mois. Bien sûr, les critiques existent mais elles sont souvent constructives. J'aime bien me creuser la tête et avancer. »

Alessandra diffuse autour d'elle enthousiasme et énergie. « Je suis une optimiste. » Pas besoin de le dire, ça se voit ! « J'aime ce métier depuis quatorze ans. C'est une vocation. Maintenant, je produis mes émissions, entourée d'une petite équipe. J'ai trouvé ma place. C'est beaucoup de travail. Mais on s'éclate tellement. Je suis sûre que je ne me suis pas trompée de voie. Mon père et ma mère vendaient des caravanes et des camping-cars. Quand on a envie, on y va. Oui, le regard des autres est parfois difficile. Mais il faut savoir vite passer à autre chose quand on se fait critiquer sur les réseaux sociaux. »

Le direct de l'Euro sans voix ni son

Le dernier épisode typique du direct n'est pas vieux : c'était jeudi soir avec le lancement de la fan-zone pour l'Euro 2016 où Alessandra Sublet présentait le concert en direct du Champ de Mars à Paris devant 4,5 millions de téléspectateurs sur TF1. Et 80 000 personnes au pied de la Tour Eiffel… L'animatrice pose une question à un petit garçon. Et on la voit manifestement ne pas écouter la réponse… Sur twitter, la réaction est immédiate ! « Il y a eu un problème technique. Je n'entendais absolument rien. Je n'avais plus de son au micro ni de retour dans les oreilles. Quand tout d'un coup plus rien ne marche, vous êtes seule au monde ! J'ai discuté après avec le petit garçon pour lui expliquer ce qu'il s'était passé. » On croit sans mal à cette explication, car lorsque l'on voit Alessandra Sublet questionner chacun de ses dix fans, s'intéresser à leur vie et à leurs aspirations, on constate beaucoup d'empathie. Elle prend soin des autres. Les encourage. « Everything is possible. Oui vraiment ! »

D'ailleurs, l'animatrice elle-même est l'incarnation de cet accomplissement professionnel. « Je fais ce métier par pur plaisir. Je n'ai pas fait d'études. J'ai juste décroché le bac avec 9,98 de moyenne générale et après, j'ai eu envie de vivre ma vie. Ce métier, il s'apprend sur le terrain. »

Et pour Alessandra, les opportunités sont là, à portée de main, à porter de click de souris. « Les réseaux sociaux sont un formidable moyen pour se faire connaître. J'y crois à fond. » Alors quand elle interroge les fans sur leurs souhaits professionnels, elle lance sans relâche : « Vas-y. Ne lâche pas ! Fais-toi connaître sur internet. Si vraiment tu as du talent, je ne peux pas croire une seule seconde que ça ne marche pas. »

Cette femme ne donne pas un souffle, mais un vent continu de bonne humeur et d'entrain.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.