Rubriques




Se connecter à

L'intervention chirurgicale de Charlene de Monaco en Afrique du Sud s'est "très bien passée"

Elle avait été admise sous un pseudonyme dans un hôpital de Durban, dans le Kwazulu-Natal (est), après s'être effondrée dans l'hôtel où elle séjournait depuis plusieurs mois. 

Cédric Verany Publié le 09/10/2021 à 11:30, mis à jour le 09/10/2021 à 13:33
La princesse Charlène et le prince Albert de Monaco Photo NM

C’est une nouvelle épreuve médicale qui attendait hier vendredi 8 octobre la princesse Charlène de Monaco en Afrique du Sud. L’épouse du prince Albert a dû subir une nouvelle intervention sous anesthésie générale. "La dernière", précisait-on dans son entourage. Tout "s'est très bien passé", a indiqué samedi une source au palais princier.

En effet, la princesse Charlène est traitée médicalement et a été opérée à plusieurs reprises ces derniers mois en Afrique du Sud suite à une lourde infection ORL, avait fait savoir le Palais princier dès le mois de mai.

Le 13 août dernier, la princesse subissait une nouvelle et importante intervention pendant quatre heures sous anesthésie générale. Puis, le 3 septembre, elle était à nouveau brièvement hospitalisée à Ballito, une ville côtière à l’Est du pays, après un malaise dû à des complications post-opératoires. 

Un retour prochain à Monaco

Lors de ses rares expressions publiques ces dernières semaines, la princesse Charlène avait fait savoir que son état nécessitait une convalescence et qu’elle pourrait regagner la Principauté au début de l’automne.

 

À l’antenne de la radio RMC ces derniers jours, le prince Albert confirmait que son épouse devrait revenir "très prochainement" à Monaco. Mercredi enfin, via Instagram, une photo de la princesse Charlène en compagnie du chef de la communauté zoulou d’Afrique du Sud était diffusée.

Une image marquant la première sortie publique officielle de la princesse depuis le début de sa convalescence. De bonne augure pour emprunter la voie de la guérison?

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.