Rubriques




Se connecter à

Le prince Albert II de Monaco donne des nouvelles de la princesse Charlène

À l’heure où l’état de santé de la princesse Charlène suscite les rumeurs les plus folles et fait les choux gras d’une presse people guère scrupuleuse, les propos se veulent rassurants, factuels.

Thibaut Parat Publié le 10/09/2021 à 08:53, mis à jour le 10/09/2021 à 08:34
L'état de santé de la princesse Charlène "a été largement mis hors de proportions par les médias, parce que c’était un malaise vagal" Photo Jean-François Ottonello

À l’heure où l’état de santé de la princesse Charlène suscite les rumeurs les plus folles et fait les choux gras d’une presse people guère scrupuleuse, les propos se veulent rassurants, factuels.

Au micro de Monaco Info, depuis l’Allemagne où il était en déplacement officiel, le prince Albert II a donné des nouvelles de son épouse après un malaise survenu dans la nuit du 1 au 2 septembre.

a a été largement mis hors de proportions par les médias, parce que c’était un malaise vagal. Bien sûr, il y a eu des personnes qui ont vu arriver des ambulances. Mais c’était absolument bénin, a-t-il expliqué. Elle va bien. Elle a encore des rendez-vous médicaux en Afrique du Sud. Elle n’est pas tout à fait certaine de pouvoir rentrer dans l’immédiat. C’est pour cela qu’il y a des échéances que l’on va peut-être revoir. J’espère qu’elle pourra rentrer plus tôt que la fin septembre. Nous pourrons voir cela dans les jours à venir."

 

"Suivie de près"

Ce malaise avait nécessité une hospitalisation en urgence à l’hôpital de Ballito, une ville côtière à 40 kilomètres de Durban à l’est du pays. Un communiqué du palais princier, en date du 3 septembre, indiquait que la princesse Charlène était "suivie de près par son équipe médicale qui a affirmé que son état était rassurant". Toujours selon l’institution princière, le malaise était dû à des complications en lien avec une grave infection ORL.

Depuis plusieurs mois, la princesse est traitée médicalement dans son pays d’origine pour cela. Le 13 août dernier, d’ailleurs, elle subissait une intervention chirurgicale de quatre heures sous anesthésie générale nécessitant plusieurs semaines de repos.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.