Rubriques




Se connecter à

Le médium star Brice Saint-Clair est mort

Le "médium le plus couru de la planète", comme il se décrivait lui-même, avait marqué la Côte d’Azur avant de s’y éteindre lundi. Une cérémonie religieuse s’est tenue à Cagnes-sur-Mer.

Olivier Sclavo Publié le 22/10/2021 à 20:20, mis à jour le 25/10/2021 à 09:24
Brice Saint-Clair, au faîte de sa gloire. (DR)

Il se disait sorcier, parapsychologue, voyant... Patrick Titone, alias Brice Saint-Clair, est décédé lundi 18 octobre "d’une crise cardiaque soudaine", livre Stéphane, son dernier compagnon en date, qui a partagé sa vie entre 2016 et 2020.

Personnage hors norme, il avait marqué les années 80 et 90. Rolls-Royce en or "de la couleur de ses yeux", panthères, pumas et gardes du corps, looks incroyables, villas de rêve et démêlés avec la justice sur fond de gros sous, Saint-Clair a vécu à fond sa notoriété notamment gagné grâce à ses horoscopes sur Télé Monte-Carlo et RMC.

Né en 1957, il a été enterré à Narbonne vendredi, dans le caveau familial, après avoir vécu ces dernières années dans un appartement de Marina Baie des Anges, à Villeneuve-Loubet, parce qu’il avait "un besoin vital d’être près de la mer", raconte Stéphane. Une cérémonie religieuse s’est tenue à Cagnes-sur-Mer, "dans l’intimité", témoigne son dernier compagnon.

Haute magie, nu sur le balcon

Le "médium le plus couru de la planète", a passé ses dernières années à Villeneuve-Loubet. (Photo DR)

S’il a démarré sa carrière à Paris, il a rapidement rejoint la Côte d’Azur, où il a habité entre Mougins et le Cap d’Antibes avant de partir pour l’île de la Réunion ou encore les Seychelles "où il comptait retourner", avant de s’installer à Villeneuve-Loubet.

"Brice était fatigué", évoque Stéphane Garcia. Lui qui était "tous les soirs, nu sur son balcon", pour pratiquer sa "haute magie cérémoniale". "Il dormait peu", raconte Stéphane qui se rappelle des séances d’incantations qui commençaient à 23 heures pour se terminer à 4 heures. "Les clients commençaient à appeler dès 7 heures et c’était parti pour une journée de consultations", dévoué à 100% à son travail.

Toujours en activité

Ce lauréat de la "palme d’or du meilleur Parapsychologue de France" et du "Nostradamus de Platine", vivait de sa haute magie cérémoniale qu’il traduisait en conseils à des entreprises ou des personnes pour "atteindre des objectifs", mais également de ses activités de médium, qu’il faisait par téléphone. Au faîte de sa gloire, ses tarifs culminaient à plus de 150 euros le quart d’heure.

Fort d’une communauté de plus de 80.000 fans sur les réseaux sociaux, il n’avait rien arrêté. "Il répondait tout le temps, à tout le monde, du matin au soir, sans interruption, se rappelle Stéphane, qui cultive le souvenir de Brice dans son restaurant de la Colle-sur-Loup, dont il a choisi la décoration avec lui. Sa seule volonté connue c’était qu’il voulait se faire enterrer avec ses deux téléphones portables."

Ancien confident de stars, Brice Saint-Clair n’avait "pas prédit sa mort" car "son éthique c’était l’avenir, l’amour", confie son ancien partenaire. Il quitte ses proches, ses clients et ses admirateurs et rejoint "sa plus grande histoire d’amour: la princesse Diana".

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.