“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Hospitalisée, Catherine Deneuve a été victime d'un "accident vasculaire ischémique très limité"

Mis à jour le 06/11/2019 à 17:06 Publié le 06/11/2019 à 17:06
Catherine Deneuve au Festival de Cannes, en 2015.

Catherine Deneuve au Festival de Cannes, en 2015. Photo Sébastien Botella

Hospitalisée, Catherine Deneuve a été victime d'un "accident vasculaire ischémique très limité"

Catherine Deneuve, 76 ans, "a été victime d'un accident vasculaire ischémique très limité et donc réversible", a annoncé mercredi 6 novembre sa famille dans un communiqué transmis par son agente Claire Blondel à l'AFP.

"Heureusement, elle n'a aucun déficit moteur et doit bien sûr prendre quelque temps de repos", précise la même source.

La star est hospitalisée à Paris, ajoute la famille sans donner d'autres précisions.

Le Parisien avait indiqué dans la matinée que l'actrice avait été victime "d'un malaise dans la nuit de mardi à mercredi".

>> RELIRE. Catherine Deneuve hospitalisée "dans un état sérieux" après un malaise

Depuis plusieurs semaines, l'icône du cinéma français, qui enchaîne les projets, tourne dans le prochain film d'Emmanuelle Bercot, "De son vivant", partageant l'affiche avec Benoît Magimel et Cécile de France.

Révélée par "Les Parapluies de Cherbourg" de Jacques Demy en 1964, elle a joué avec les plus grands réalisateurs, de Roman Polanski à Luis Bunuel ou encore André Téchiné et Lars von Trier.

Née le 22 octobre 1943 dans une famille de comédiens, Catherine Deneuve est la sœur cadette de Françoise Dorléac, morte tragiquement en 1967 dans un accident de voiture.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.