“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ève Angeli avoue "être une fanatique des pilotes et de karting" au Grand Prix de Monaco

Mis à jour le 25/05/2018 à 10:16 Publié le 25/05/2018 à 11:32
Eve, comme un poisson dans l’eau au Grand Prix.

Eve, comme un poisson dans l’eau au Grand Prix. Photo Jean-François Ottonello

Ève Angeli avoue "être une fanatique des pilotes et de karting" au Grand Prix de Monaco

Rencontre étonnante jeudi midi au virage de la Rascasse. Parmi les fans en quête d’autographes à quelques minutes du début de la deuxième séance d’essais libres, un visage familier apparaît, dissimulé sous un chapeau et derrière des lunettes de soleil, celui d’Eve Angeli.

Après avoir obtenu un selfie avec Alain Prost mais pris un vent de Räikkönen, la chanteuse confie être "une fanatique des pilotes et trouver ça plutôt stimulant de les rencontrer". Et que pour sa première venue au Grand Prix, "les vibrations des moteurs lui procurent beaucoup d’émotions". "Je trouvais un malin plaisir à battre mon chéri au karting"

Plus étonnant, ève Angeli confie une passion de longue date pour le karting. "J’ai commencé à 17 ans et après j’ai relâché parce qu’en vieillissant c’est vrai qu’on a plus peur. Je n’en ai pas fait depuis bientôt dix ans mais ça me donne envie de m’y remettre."

"j'aime bien me mesurer à des mecs"

Un exutoire? "C’est vrai qu’en tant que fille j’aime bien me mesurer à des mecs.Je trouvais un malin plaisir à battre mon chéri à l’époque.Le côté compétition est génial.Ne pas laisser l’autre passer devant, prendre des bonnes courbes, déraper… j’aime le côté technique."

Habitué à être accostée par des inconnus(e)s pour satisfaire à un autographe ou un selfie, la chanteuse a commenté sa première expérience de l’autre côté de la barrière.

"Je trouve qu’il y a de tout. Autant les anciens pilotes, comme Prost, sont très accessibles, très souriants et humains; autant certains petits jeunes ont tendance à tracer. Les grandes stars comme Räikkönen ou Vettel, elles, tracent comme des fusées. Mais c’est leur rôle aussi d’être rapides! (rires)".

à partir de 1 €


La suite du direct