“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Édith était le contraire de l'image noire qui lui colle à la peau. On a tellement ri."

Mis à jour le 18/12/2015 à 05:14 Publié le 18/12/2015 à 05:14

"Édith était le contraire de l'image noire qui lui colle à la peau. On a tellement ri."

« J'ai la sensation que c'est la dernière fois que je fais quelque chose comme ça pour Édith… Après la célébration de son centenaire, que pourra-t-on faire de plus ?

« J'ai la sensation que c'est la dernière fois que je fais quelque chose comme ça pour Édith… Après la célébration de son centenaire, que pourra-t-on faire de plus ? »

Dans la voix de Ginou Richer, qui fut, quinze années durant, l'amie la plus proche de Piaf, partageant son quotidien 24 heures sur 24, nulle tristesse cependant à l'évocation de celle qu'elle considère comme sa « jumelle » de cœur. Et dont elle continue à porter le parfum, « Citronnelle », de Balmain, une fragrance qu'elle se procurait à l'époque « par litres » histoire de nous faire sentir la présence d'Édith, jusque sur le plan olfactif. Véritable concentré de bonne humeur à l'énergie intacte, à 88 ans, « Girou », comme l'appelle affectueusement, entre autres, Marion Cotillard, qui lui a crié « Je t'aime ! » en décrochant son César en 2008 pour La môme, est toujours prête à tordre le cou, avec une volonté farouche, aux idées reçues sur Édith. Sa façon à elle de faire revivre Piaf, en pourfendant nombre de calomnies véhiculées sur le compte de cette femme et artiste d'exception,...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct