Rubriques




Se connecter à

Dernier acte des ventes de la succession de Karl Lagerfeld, débutées à Monaco elles se poursuivent en Allemagne

Entamées en décembre à Monaco, poursuivies à Paris et ces jours derniers en Allemagne, les ventes aux enchères des collections du couturier ont rapporté au total 22,5 millions d’euros.

CEDRIC VERANY Publié le 23/05/2022 à 15:45, mis à jour le 23/05/2022 à 10:53
En décembre dernier, les objets mis en vente à Monaco avaient été scénographié dans une exposition recréant l’atmosphère des intérieurs du couturier. Photo Cyril Dodergny

Sans surprises, après des sommets atteints en décembre à Monaco et à Paris, le troisième et dernier acte des ventes de la succession de Karl Lagerfeld à Cologne en Allemagne a lui aussi marqué un record, mobilisant au début du mois de mai 4,2 millions d’euros de recettes, soit sept fois l’estimation basse des lots mis aux enchères.

De Monaco à Cologne, cette vente événement et spectaculaire orchestrée par la maison Sotheby’s aura donc totalisée 22,5 millions d’euros en trois sessions portées par l’aura du couturier star disparu en février 2019 mais toujours iconique.

Des œuvres graphiques en vente cet été

"Ce troisième volet de la succession Karl Lagerfeld, à l’instar des deux premières sessions, a attisé l’intérêt des collectionneurs du monde entier, en particulier d’Allemagne et des États-Unis. Le choix de Cologne avait été décidé dès le lancement du projet, comme un hommage aux racines allemandes de Karl Lagerfeld. La collection révélait ses goûts de décorateur, d’esthète et de designer qui collectionnait dans de nombreuses catégories, mais également, ce qui est plus rare, l’homme qu’il était" souligne Pierre Mothes, vice-président de Sotheby’s France qui avait initié la première vente à Monaco.

 

À Cologne en effet, les racines germaniques du Kaiser de la mode ont été mises en avant dans ses prolifiques collections. Par exemple, un important ensemble d’affiches publicitaires allemandes, que Karl Lagerfeld a collectionné pendant trente ans et installé dans sa résidence de Louveciennes près de Paris, a été emporté à plus de 660.000 euros, près du double de l’estimation haute.

À Monaco, à Paris et à Cologne, ces ventes avaient pour objectif de disperser le mobilier et les décors des appartements et des maisons de Karl Lagerfeld en France et à Monaco.

Sotheby’s mettra aux enchères, à l’été, des œuvres graphiques. Et là encore, des records devraient être établis. En effet, à Cologne, une quarantaine de dessins réalisés par le couturier se sont arrachés pour plus d’un million d’euros!

Biens de Karl Lagerfeld aux enchères Photo Cyril Dodergny.

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.