“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Christian Louboutin président du jury au Festival de la mode à Hyères

Mis à jour le 07/04/2021 à 10:01 Publié le 07/04/2021 à 09:45
Christian Louboutin sera à Hyères en octobre prochain.

Christian Louboutin sera à Hyères en octobre prochain. Photo AFP

Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Christian Louboutin président du jury au Festival de la mode à Hyères

Le voile sur les ambassadeurs du 36e Festival international de mode, de photographie et d'accessoires de mode à Hyères, a été levé. Et parmi eux, sera présent Christian Louboutin.

Connu pour ses chaussures à la semelle rouge, Christian Louboutin présidera le jury pour la sélection des accessoires au prochain festival de la mode à Hyères, qui aura lieu du 14 au 17 octobre. 

La liste complète des dix créateurs d'accessoires

Rayna Amuro (Japon). Agathe Campet (France). Lou Chartes (France). Mathilde Heintz (France). Capucine Huget (France). Manon Marcelot (France). Ferdinand Martin (France). Benjamin Spencer (Etats-Unis). Violette Stehli (France - Suisse). Yann Tosser-Roussey (France). Le président du jury sera Christian Louboutin. Il sera accompagné de Paula Amorim (fondatrice et présidente de Amorim Luxury Group), Marco Antonio Brandolini d’Adda (artiste), Corinne Dj (performer), Zuleika Penniman (créatrice de bijoux), Suzanne von Aichinger (directrice du département photographie chez Christian Louboutin, directrice artistique), Ddiddue et Juana Etcheberry (créateurs d’accessoires de mode, Ordiap, Grand Prix du jury Accessoires de mode et Prix Hermès des Accessoires de mode, Hyères 2020).


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.