“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

"Cette présidentielle est un drame shakespearien" selon Christophe Barbier à Monaco

Mis à jour le 13/03/2017 à 11:30 Publié le 13/03/2017 à 05:05

"Cette présidentielle est un drame shakespearien" selon Christophe Barbier à Monaco

Comédien amateur, Christophe Barbier, éditorialiste à L'Express, a trouvé le temps de s'échapper de Paris pour jouer son Dictionnaire amoureux du théâtre. Il nous parle aussi politique…

En invitant son ami et complice de scène, Anthéa Sogno ne pensait pas que Christophe Barbier serait forcé de la faire mentir! "Ce jour-là, il ne répondra à aucune question politique", avait expliqué la directrice artistique du théâtre des Muses à Monaco, à l'automne dernier en présentant au public sa programmation, si déterminée qu'elle l'a même souligné dans son programme.

Mais à l'issue de son spectacle tiré de son Dictionnaire amoureux du théâtre, vendredi soir, l'éditorialiste de L'Express a aussitôt remis l'écharpe rouge. Sur un banc en velours moiré, entre une rapide séance de dédicaces et une imminente représentation du Gorille qu'il doit annoncer, le fulgurant Christophe Barbier nous a expliqué en quoi la campagne présidentielle française est « un drame shakespearien ». Une pièce dans laquelle « tout est possible jusqu'à la dernière minute ».

Le Dictionnaire amoureux du théâtre, c’est d’abord un ouvrage dont vous êtes l’auteur. Mais aussi une pièce où vous êtes seul en scène…
Je raconte une représentation, du maquillage jusqu’au rappel: le trac, le rideau, les trois coups, l’entrée en scène, le trou de mémoire, etc. Et entre chacun de ces récits, j’insère un extrait de pièce de théâtre (Molière, Corneille, Claudel) où d’histoire de théâtre.

Cette courte pièce évoque finalement votre histoire d’amour avec le théâtre?
Exactement. Trente ans...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct