“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Bono, Bill Gates et Noel Gallagher débarquent en bande pour visiter l'exposition Dali à Monaco

Mis à jour le 26/07/2019 à 11:26 Publié le 26/07/2019 à 11:20
De gauche à droite et de haut en bas: Sacha Baron Cohen, Noel Gallaguer, Woody Harrelson, Lars Ulrich, Bono, Matthew McConaughey, Bill Gates, Guy Oseary et JR.

De gauche à droite et de haut en bas: Sacha Baron Cohen, Noel Gallaguer, Woody Harrelson, Lars Ulrich, Bono, Matthew McConaughey, Bill Gates, Guy Oseary et JR. Photo Grimaldi Forum

Bono, Bill Gates et Noel Gallagher débarquent en bande pour visiter l'exposition Dali à Monaco

Emmenée par le chanteur Bono, une troupe de VIP a débarqué au Grimaldi Forum, jeudi soir, pour visiter l'expo "Dali, une histoire de la peinture". Sacré coup de pub pour l'institution monégasque.

C'est un casting inédit qui a débarqué jeudi soir vers 20h pour visiter l'exposition consacrée à Salvador Dali au Grimaldi Forum à Monaco.

Les équipes ont vu arriver notamment, autour du chanteur Bono, le local de l'épreuve, les acteurs Matthew Mc Conaughey, Woody Harrelson, Sacha Baron Cohen. Mais aussi le milliardaire Bill Gates, le photographe français JR.

Au sein de la troupe également, l'inoxydable Noel Gallagher d'Oasis et le batteur du groupe Metallica, Lars Ulrich.

Tous arrivaient de la propriété de Bono à Eze-sur-mer, lieu décidément le plus VIP de la Riviera, où le chanteur de U2 a notamment reçu en juin dernier, l'ancien président américain Barack Obama et sa famille. 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct