“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Au Festival de télévision de Monte-Carlo, l'actice Mariska Hargitay incite à dénoncer les abus sexuels

Mis à jour le 18/06/2018 à 08:06 Publié le 18/06/2018 à 08:05
Le souverain a remis la Nymphe de Cristal à Mariska Hargitay vendredi soir.

Le souverain a remis la Nymphe de Cristal à Mariska Hargitay vendredi soir. Photo Festival TV

Au Festival de télévision de Monte-Carlo, l'actice Mariska Hargitay incite à dénoncer les abus sexuels

Alors qu'elle venait de recevoir la Nymphe de Cristal, l'actrice Mariska Hargitay a rendu hommage à ceux qui osent dénoncer les abus sexuels commis dans le monde du 7e art.

Voilà près de 20 ans que l’agent Olivia Benson défend les victimes de sévices sexuels dans la série New York, Unité Spéciale. Un combat que son interprète, Mariska Hargitay – fille de Jayne Mansfield – poursuit hors caméra par l’intermédiaire de Joyful Heart Foundation, qui œuvre pour identifier les criminels sexuels et panser les plaies de leurs victimes.

Vendredi soir, au moment de recevoir la Nymphe de Cristal récompensant l’ensemble de sa carrière, c’est donc sans surprise que l’actrice a rendu hommage à celles et ceux qui osent parler. Saluant le mouvement #MeToo ayant suivi les révélations de l’affaire Weinstein.

"J’exprime mes plus sincères remerciements aux nombreuses femmes et hommes avec lesquels j’ai travaillé, notamment ceux dont les actes de courage extraordinaires ont provoqué une onde sismique permettant à la société de mieux comprendre et aborder la problématique des violences sexuelles".

Moins virulente qu’Asia Argento à la tribune du Festival de Cannes mais tout aussi déterminée, Mariska Hargitay a déploré "le manque de grâce avec lequel nombre de personnes se comportent et s’expriment, notamment dans (s)on pays" et rappeler que pour "les victimes le plus important était d’être écoutées". "C’est le plus gracieux des cadeaux à leur faire: les laisser parler et les écouter", a-t-elle conclu, non sans souligner qu’à Monaco plus que nulle part ailleurs, Grace incarnait un idéal.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct