Rubriques




Se connecter à

7 photos pour revivre le mariage civil du prince Albert II et de la princesse Charlène il y a 10 ans

Union solennelle salle du Trône, garden-party populaire place du Palais et concert géant de Jean-Michel Jarre, retour en images, dix ans après, sur le mariage civil du couple princier.

CEDRIC VERANY Publié le 01/07/2021 à 14:17, mis à jour le 01/07/2021 à 14:17
photos
Il est 18 heures ce 1er juillet 2011 quand le couple princier, qui vient tout juste de se marier civilement en la Salle du Trône, apparaît au balcon du Palais, acclamé par 4.000 Monégasques réunis sur la place. Photo archives Monaco-Matin

C’est une image pour l’histoire. Celle d’un couple qui s’enlace tendrement, comme le font ceux qui viennent de se marier. Aux fenêtres du Palais princier, le prince Albert II salue la foule avec à son bras celle qui vient de devenir officiellement la princesse Charlène.

1er juillet 2011, 1er juillet 2021, une décennie nous sépare désormais de cette journée historique pour le pays. La noce princière, étendue sur plusieurs jours en ce début de l’été 2011 atteignait son premier sommet dans l’après-midi du 1er juillet, avec la célébration du mariage civil des époux.

4 000 Monégasques en liesse sur la place

Une cérémonie respectant les codes de la tradition des princes de Monaco. C’est dans la Salle du Trône, comme avant eux le prince Rainier III et la princesse Grace en 1956, que le couple a uni son destin entouré de leur famille proche. Un moment intime et émouvant partagé avec la planète en général et la population monégasque en particulier.

Sur la place du Palais, irradiée par la chaleur de juillet, 4 000 Monégasques étaient réunis pour suivre la cérémonie en direct sur un écran géant. Avant d’être rejoints sur l’esplanade par le couple venu recevoir baisers et félicitations après un premier salut au balcon.

 

« Une nouvelle page de l’histoire de la Principauté s’ouvre ainsi aujourd’hui. Je forme le vœu qu’elle marque pour le pays un point de départ dans la fidélité à ses spécificités, à ses valeurs, enrichi par l’ouverture au monde et l’attention aux autres incarnées par la princesse Charlène », déclarait alors le souverain.

Pour beaucoup, cet échange populaire et sympathique entre membres de la grande famille monégasque restera le moment le plus fort de ce mariage princier.

Un cadeau offert par le souverain à la population, exceptionnel aussi par la richesse des buffets déployés sur la place pour proposer des mets monégasques et sud-africains donnant un label trois étoiles à cette garden-party singulière.

Poursuivie en soirée par le tout aussi singulier spectacle orchestré par Jean-Michel Jarre sur le port Hercule, réunissant cette fois quelque 80 000 personnes.

 

Noces d’étain

À la veille du mariage religieux et d’instants plus officiels, l’esprit de cette journée du 1er juillet 2011 était celui d’une grande fête de famille. C’est peut-être ce souvenir que conservent le prince Albert II et la princesse Charlène de cette journée ?

Pour le couple princier, la célébration de leur première décade est particulière, la princesse Charlène étant toujours en Afrique du Sud suite à des problèmes de santé. Mais le souverain devrait l’y rejoindre dans quelques jours pour fêter ensemble leurs noces d’étain.

Respectant la tradition, c’est dans la Salle du Trône, entourés de leurs proches que le couple princier s’est dit « oui ». Photo archives Palais princier.
Diffusée sur écran géant, la cérémonie civile, pouvait être suivie par tous en direct sur la place du Palais. Photo archives Monaco-Matin.
Sur la place du Palais en ce début d’été caniculaire, trois immenses structures avaient été montées pour abriter des buffets aux saveurs monégasques et sud-Africaines, orchestrés par les équipes du Fairmont Monte-Carlo, pour fournir un cocktail de mariage à 4 000 convives. Photo archives Monaco-Matin.
Après l’union civile, le maire Georges Marsan a la tâche de remettre aux mariés le cadeau offert par les Monégasques : une sculpture d’Emile-Antoine Bourdelle et une gouache de Kandinsky. Photo archives Monaco-Matin.

La symphonie Jean-Michel Jarre

À événement exceptionnel, dispositif exceptionnel. Au soir du 1er juillet, c’est un méga-concert comme seul le musicien français Jean-Michel Jarre sait les concevoir qui a rythmé la soirée de noces.

Le compositeur aura passé des mois à penser et peaufiner son show unique.

 
Photo archives Monaco-Matin.

Plongeant, à la nuit tombée, le port Hercule dans un déluge de décibels et de lumières époustouflant. Et consacrant même un titre à la princesse Charlène. Cette dernière, venue saluer le public sur scène avec son époux avant le début de la performance, avait d’ailleurs lancé : « Viva Monaco, je chérirai cet instant toute ma vie ».

Photo archives Monaco-Matin.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.