Rubriques




Se connecter à

5 photos pour vous résumer la visite d'Angelina Jolie dans le Var

Angélina Jolie, l’égérie de Guerlain était dans la Sainte-Baume ce mercredi pour remettre leurs diplômes aux apicultrices du programme "women for bees" formées à l’observatoire français d’apidologie.

V.G. Publié le 21/07/2021 à 21:35, mis à jour le 21/07/2021 à 21:26
photos
Photo VG

Une star était au cœur de la Sainte-Baume ce mercredi, où les sept premières apicultrices du projet "Women for bees" ont reçu leur diplôme des mains de leur marraine, Angelina Jolie. Ce programme international, initié par la maison Guerlain, en partenariat avec l’Unesco et l’Observatoire français d’apidologie (OFA), vise à promouvoir l’autonomie des femmes et à soutenir la préservation de la biodiversité.

L’égérie de Guerlain, très impliquée dans l’aide humanitaire et dans la protection de l’environnement, met en lumière le rôle important des pollinisatrices. Pour preuve, afin d’attirer l’attention sur la Journée mondiale des abeilles, qui se déroulait le 20 mai, l’actrice de 45 ans a posé pour le magazine "National Geographic" en compagnie de quelques ouvrières d’une ruche, qui ont recouvert sa robe et, pour certaines, ont même fait des incursions sur son célèbre visage aux yeux verts.

Photo VG Photo VG.

Une star était au cœur de la Sainte-Baume ce mercredi, où les sept premières apicultrices du projet "Women for bees" ont reçu leur diplôme des mains de leur marraine, Angelina Jolie. Ce programme international, initié par la maison Guerlain, en partenariat avec l’Unesco et l’Observatoire français d’apidologie (OFA), vise à promouvoir l’autonomie des femmes et à soutenir la préservation de la biodiversité.

 

L’égérie de Guerlain, très impliquée dans l’aide humanitaire et dans la protection de l’environnement, met en lumière le rôle important des pollinisatrices. Pour preuve, afin d’attirer l’attention sur la Journée mondiale des abeilles, qui se déroulait le 20 mai, l’actrice de 45 ans a posé pour le magazine "National Geographic" en compagnie de quelques ouvrières d’une ruche, qui ont recouvert sa robe et, pour certaines, ont même fait des incursions sur son célèbre visage aux yeux verts.

Photo VG Photo VG.
L’équipe de l’Observatoire français d’apidologie, basé à Mazaugues, et les premières apicultrices du programme "Women for bees". (Photos V.G.).

Investie et engagée

Une ruche bourdonnante, où chacun s’affaire à sa tâche, les attachées de presse, les influenceuses et les journalistes de plusieurs pays, les photographes et cameramen triés sur le volet, les employés du traiteur Roland Paix… C’est ce à quoi ressemblait la propriété de l’OFA ce mercredi.

Dans une robe couleur sable, avec une broche en forme d’abeille, Angelina Jolie est arrivée peu après 14 heures. Elle s’est immédiatement dirigée vers les sept des huit jeunes femmes qui sont allées au bout de la formation, encadrées, sous la responsabilité de Fabien Kouachi, par les apidologues, qui étudient le comportement des abeilles. Elles avaient déjà passé la journée de la veille ensemble pour échanger sur leurs projets respectifs.

Véronique Courtois, présidente de Guerlain, et Noëline Raondry Rakotoarisoa, directrice de la division Écologie et sciences de la terre à l’Unesco, ont rappelé l’importance de ce programme en faveur de l’humain et de la nature.

 
Noëline Raondry Rakotoarisoa, directrice de la division de l’écologie et des sciences de la terre à l’Unesco, également secrétaire du programme homme et biosphère, et Véronique Courtois, présidente de Guerlain. (Photo V.G.).

"Guerlain est l’une des premières entreprises à comprendre la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises, selon Thierry Dufresne, président de l’OFA. Nous sommes partenaires depuis 6 ans, c’est la preuve que lorsqu’on veut travailler pour l’intérêt général, il faut s’engager sur le long terme. Nous avons eu huit stagiaires, nous en aurons dix et peut-être cent à l’avenir qui viendront se former ici".

"Nous sommes comme une famille"

Il a rendu hommage à Angelina Jolie, dont il a loué deux traits de caractère: "l’investissement et l’engagement à fond", et la capacité à fédérer: "Vous vous attachez à réunir les gens, car c’est ensemble qu’on réussit". Et de conclure: "Vous êtes la plus merveilleuse marraine et vous pouvez être fière de vos filleules. Elles ont formé une équipe extrêmement soudée, qui profite des particularités de chacune".

"Nous sommes comme une famille et c’est un jour très spécial, a déclaré la star. L’évolution des comportements individuels est importante, c’est le seul chemin pour nous. Avec les apicultrices, nous avons beaucoup parlé et échangé. Si les entreprises peuvent améliorer leurs pratiques, c’est difficile pour le consommateur de savoir qui fait quoi. Chacun peut faire ce qu’il peut, protéger les abeilles, planter des fleurs".

Après avoir remis leurs diplômes aux jeunes femmes, elle a invité chacune à s’exprimer. Mais l’émotion était trop forte et, au nom de toutes, Léopoldine Constans-Gavarry a dit quelques mots: "Nous avons appris avec beaucoup d’humilité. Nous avions toutes un métier, on gagnait notre vie, on a décidé de changer pour un métier où il y a de la précarité mais qui a du sens. Angelina, Il n’y a pas de mots pour ce que vous faites pour nous. Merci".

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.