“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monte-Carlo Padel Master: le règne se poursuit pour la paire n°1 mondiale

Mis à jour le 12/09/2016 à 05:11 Publié le 12/09/2016 à 05:11
La meilleure paire du moment, Belasteguin-Lima, vainqueur l'an dernier, a conservé son titre hier en Principauté.

La meilleure paire du moment, Belasteguin-Lima, vainqueur l'an dernier, a conservé son titre hier en Principauté. Photo Cyril Dodergny

Monte-Carlo Padel Master: le règne se poursuit pour la paire n°1 mondiale

Il fallait être matinal hier pour la dernière journée du Monte-Carlo Padel Master. La compétition proposait aux lève-tôt un Pro am insolite opposant Didier Deschamps, grand amateur de la discipline et plutôt adroit raquette en main, associé à Thomas Johansson, ancien n°7 à l'ATP, à la paire Fabrice Pastor, organisateur et promoteur du tournoi, binôme de Cyril Rool, aussi à l'aise sur un petit court que sur un terrain de football.

Place ensuite aux choses sérieuses avec l'entrée en lice des professionnels et, pour la première fois cette année, une finale féminine sous le chapiteau de Fontvieille.

C'est peu dire que ces dames ont offert un jeu de toute beauté, alliant technique, élégance et puissance, pour enchanter le public présent.

La paire Eli Amatriain-Patricia Llaguno, après avoir sorti en demi-finales les jumelles Sanchez, n°1 au classement mondial, n'a pas renouvelé son exploit face aux n°2, Alejandra Salazar-Marta Marrero qui ont pris le meilleur 6-0/6-2. Une performance XXL pour s'adjuger la victoire dans ce premier tournoi féminin proposé en Principauté.

A l'issue de la remise des prix, c'était enfin au tour des hommes de s'affronter dans une finale superbe et d'un niveau exceptionnel.

La paire n°1 mondiale, déjà vainqueur de la première édition à Monaco l'an dernier, Fernando Belasteguin et Pablo Lima, affrontaient Maximiliano Sánchez et Matías Díaz, 3es au classement mondial. L'expérience ayant fini par parler, les leaders incontestés de la discipline remportaient le match sur le score de 6-3/6-2, permettant à Belasteguin et à Lima, papa depuis mercredi, de soulever le splendide trophée Fabrice Pastor, dessiné par Cartier spécialement pour l'épreuve.

Ces finales mettaient fin à une semaine fantastique pour le padel à Monaco. Cette deuxième édition du Master monégasque a été un succès, avec de nombreux spectateurs et une organisation parfaite, contribuant grandement à promouvoir le développement de ce sport à travers le monde. Vivement l'année prochaine !


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct