“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Didier Deschamps pour la der du master de padel à Monte-Carlo

Mis à jour le 12/09/2016 à 05:12 Publié le 12/09/2016 à 05:12
Didier Deschamps, hier matin à Fontvieille, avant que le chapiteau n’accueille les finales.

Didier Deschamps, hier matin à Fontvieille, avant que le chapiteau n’accueille les finales. Photo Cyril Dodergny

Didier Deschamps pour la der du master de padel à Monte-Carlo

Le sélectionneur de l'équipe de France de football a participé aux matches d'hier matin. Il en a profité pour revenir sur cette discipline qu'il a découvert, alors qu'il jouait à Marseille

Un sourire, quelques mots en espagnol, et des balles qui fusent. C'était hier matin, au dernier jour du Monte-Carlo Padel Master, sous le chapiteau de Fontvieille et dans les courts situés à l'extérieur. Avant les finales, des matches un peu particuliers se jouent là. L'ancien footballeur Cyril Rool, l'ex-tennisman suédois Thomas Johansson… et Didier Deschamps se sont affrontés sur les terrains.

Le sélectionneur de l'équipe de France de football en a profité pour revenir sur sa pratique de cette discipline, qui emprunte ses règles et au tennis et au squash.

Cette discipline plutôt confidentielle en France, Didier Deschamps l'a découverte « quand je jouais à l'OM ».

Le sport, dit-il, est « très ludique », et « permet de faire de l'activité en prenant beaucoup de plaisir ».

Et donc, « tout le monde peut s'y mettre ».

Il faut jouer avec les murs, comme au squash, lire les trajectoires des balles… Et puis cela demande un « effort physique » mais « sans être aussi exigeant que le squash, par exemple ».

D'autant que « même en n'ayant pas une grande technique, on arrive toujours à jouer ». Et « dès que je peux, j'essaye de m'y mettre », conclut-il…

Photo Cyril Dodergny

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct