Rubriques




Se connecter à

Monaco en route pour les Jeux Olympiques (5/6) : Claudia Verdino, sur les traces de son père

Ce mercredi, Monaco-Matin vous présente tout au long de la journée les six athlètes qui défendront les couleurs de la Principauté aux Jeux Olympiques de Tokyo, dès le 23 juillet. Cinquième épisode : la nageuse Claudia Verdino, bercée par les participations olympiques de son père.

Thibaut Parat Publié le 07/07/2021 à 20:05, mis à jour le 08/07/2021 à 14:52
Claudia Verdino s'alignera sur le 100m brasse dans les épreuves de natation. Photo Jean-François Ottonello

Tel père, telle fille. Dans le sillage de son paternel, ancien athlète olympique à Barcelone (1992) et Atlanta (1996), la nageuse Claudia Verdino fera aussi partie de la grande aventure olympique à Tokyo.

" Il avait nagé en 100m et 200m brasse. Il a été l’un des premiers nageurs monégasques à réaliser les minima olympiques, raconte la jeune femme de 19 ans, en deuxième année de médecine. Deux olympiens dans une même famille, c’est incroyable. C’est une belle histoire et ça augmente ma motivation. "

Et de revenir sur l’annonce de l’invitation à participer aux J.O. : " Quand Mme Lambin-Berti a appelé ma mère pour annoncer la nouvelle, j’étais en service à l’hôpital. J’ai demandé si c’était réel (rires). Avec les conditions sanitaires du moment, je ne pensais pas que ce serait possible d’avoir une grosse délégation. "

 

« Je ne suis pas
trop stressée »

Pour son saut dans le grand bain, forte d’un record personnel d’1’14’’42’’’ enregistré cette année au Luxembourg, ce sera en 100 mètres brasse qu’elle se frottera à des nageuses de tous horizons.

" Depuis mes douze ans, je suis envoyée au niveau international pour préparer cette échéance. En réalité, je ne suis pas trop stressée. J’ai hâte d’y être. J’espère juste qu’avec les conditions sanitaires, les J.O. seront toujours aussi prestigieux. "

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.