“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Un Azuréen à l'affiche du Festival de musique de Menton au côté de Renaud Capuçon

Mis à jour le 31/07/2017 à 11:12 Publié le 31/07/2017 à 11:11
Le pianiste David Kadouch sera, ce soir, invité sur le parvis aux côtés de Renaud Capuçon et d’Edgar Moreau.

Le pianiste David Kadouch sera, ce soir, invité sur le parvis aux côtés de Renaud Capuçon et d’Edgar Moreau. Photo DR

Un Azuréen à l'affiche du Festival de musique de Menton au côté de Renaud Capuçon

Le pianiste niçois David Kadouch, qui se produira ce soir avec Renaud Capuçon, est l’un des rares artistes azuréens à avoir été programmés dans l’histoire du festival de Menton

Le parvis Saint-Michel, encore vibrant de l’époustouflante improvisation sur "Summertime" réalisée, samedi vers minuit, par l’extraordinaire Fazil Say, accueillera ce soir ce violoniste d’élite qu’est Renaud Capuçon, en compagnie de deux jeunes musiciens de la nouvelle génération, le violoncelliste Edgar Moreau et le pianiste David Kadouch.

Ce dernier est l’un des rares Azuréens à avoir été invités à jouer sur le parvis dans l’histoire du festival.

Si l’on feuillette les programmes de jadis, on trouve le pianiste cannois Gabriel Tacchino, venu en 1961, alors âgé de 27 ans, le pianiste niçois Philippe Bianconi, venu en 1984, alors âgé de 24 ans, le violoniste Christian Ferras, Niçois d’adoption, qui s’est produit en 1958, et plus près de nous, le clarinettiste niçois Patrick Messina et le claveciniste Christophe Rousset, mentonnais d’adoption. On le voit, cela fait peu.

Formé au conservatoirede Nice

Ce soir, donc, le pianiste niçois David Kadouch. Trente et un ans et déjà un C.V. de star! Formé au conservatoire de Nice, entré à 14 ans au conservatoire de Paris, il est remarqué la même année par le légendaire violoniste ltzhak Perlman qui le fait aussitôt jouer avec lui au Metropolitan Hall de New York.

Quelques mois plus tard, ce surdoué se produit au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Daniel Barenboïm le choisit pour participer à l’enregistrement du DVD “Barenboïm on Beethoven” avec l’Orchestre Symphonique de Chicago. L’enregistrement connaît une diffusion mondiale.

La carrière de David Kadouch est lancée. Une «Victoire de la musique» le confirmera. Récemment, David Kadouch a été amené à remplacer en concert deux grandes vedettes du piano: Murray Perahia à Jérusalem, et Lang Lang à Ramallah, en Palestine.

La chaîne de télévision Arte l’a suivi à cette occasion.

Si l’on énumère les festivals de Lucerne, Gstaad, Montreux, Verbier, le festival de Pâques à Aix-en-Provence, les festivals de la Roque d’Anthéron, la Grange de Meslay, où il s’est produit, la carrière du jeune pianiste niçois est celle d’un grand concertiste.

Il jouera ce soir, avec Renaud Capuçon et Edgar Moreau, deux des plus beaux trios de la musique romantique: le premier de Brahms et le deuxième de Schubert.

Des musiques éternelles qui font chavirer les cœurs. Il portera haut l’aura des musiciens de la Côte.


Savoir +
Ce soir, à 21h30 au Parvis Saint-Michel. Tarifs: de 10 à 52 euros. Tél. 04.92.41.76.76.


La suite du direct