“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Stella n'est pas sortie vainqueur de Prodiges sur France 2, mais elle a gagné les cœurs

Mis à jour le 09/12/2020 à 05:59 Publié le 08/12/2020 à 23:38
Stella chez elle devant sa prestation.

Stella chez elle devant sa prestation. Photo Franz Chavaroche

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Stella n'est pas sortie vainqueur de Prodiges sur France 2, mais elle a gagné les cœurs

La pianiste monégasque n’a pas remporté la finale de Prodiges ce mardi soir sur France 2, mais son éblouissante prestation vaut victoire, et a ouvert bien des portes à la résidente cannoise.

Ni remords ni regrets, pourrait chanter à nouveau Stephan Eicher.

Cela résume parfaitement l’état d’esprit de Stella Almondo, même si c’est avec la rhapsodie hongroise n°2 de Franz Liszt que la pianiste virtuose a dû défendre ses chances en finale de Prodiges, l’émission diffusée mardi soir sur France 2.

Certes, la brillante élève du Conservatoire de Nice n’a pas été désignée vainqueur de sa catégorie instrumentale par le jury ( la soprano Julie Fuchs, la danseuse Marie-Claude Pietragalla et le violoncelliste Gautier Capuçon). Mais il est des défaites qui valent victoire. Sur tout lorsque la trajectoire de Stella revêt l’allure d’un astre ascendant, plutôt que d’une simple étoile filante.
Gautier Capuçon ne s’y est d’ailleurs pas trompé.

"Après l’annonce du résultat, il m’a suivi en coulisses et m’a posé les mains sur les épaules en me disant : tu seras une grande pianiste !"

De quoi réchauffeur le cœur, même si le chœur n’y est pas encore pour Stella. D’autant plus que la déclaration s’accompagne déjà d’une belle promesse : « Il m’a proposé de jouer avec lui pour un récital dans un grand festival, c’est incroyable ! Pour moi , c’est la vraie victoire», s’exalte l’adolescente de 14 ans, que la richesse et l’intensité de l’expérience ont quasiment fait basculer dans l’âge adulte. Sa partition sur le plateau de France Télévision, lui a déjà ouvert un très bel horizon. Sa maman Nathalie, toujours admirative et supportrice de premier rang, n‘en revient pas :
« Depuis la demi-finale, on a déjà énormément de demandes pour la produire. Huit concerts sont déjà signés sur la Côte d’Azur, jusqu’en 2022».

En finale, Stella, décidément mature, a fait fi de l’enjeu pour donner le meilleur de son jeu : « C’était hypertechnique, surtout sur la fin, mais c’était comme un feu d’artifice!, se réjouit-elle. C’est la première fois de ma vie que je suis aussi contente de moi».

Bientôt un maestro!

"C’est la première fois de ma vie  que je suis aussi contente de moi", raconte Stella.
"C’est la première fois de ma vie que je suis aussi contente de moi", raconte Stella. Photo Franz Chavaroche

De quoi rendre fière sa chère professeure à Nice, Amédée Briggen, qui devra bientôt passer le relais, et confier sa précieuse pépite au maestro Igor Lazko.

"Après avoir vu une vidéo de Stella, il a demandé à ce qu’elle vienne apprendre dans son académie à Paris", révèle Nathalie.

Ni vedette, ni comète, mais les planètes semblent décidément s’aligner pour Stella, à travers la voie lactée qu’elle s’est tracée par petites touches blanches et noires, sur son piano alter ego.

Jouissant d’une notoriété naissante au collège Stanislas (« Je suis passée de la fille invisible qui bouffe des cookies à celle à laquelle tous les profs et beaucoup d’élèves viennent parler»), Stella garde les mains fines sans prendre la grosse tête.

Classique comme sa robe à collerette et pop-rock comme ses shoes en cuir, avec toute la délicatesse d’un bel artiste d’avenir...

Gauthier Capuçon lui a dit: "tu seras une grande pianiste!".
Gauthier Capuçon lui a dit: "tu seras une grande pianiste!". Photo Franz Chavaroche
Gautier Capuçon : " C'était absolument magique!"

"Tu t’es véritablement révélée en finale", estime Nathalie, la maman de Stella. Et pour cause. Dans sa robe rouge passion, la pianiste a encore donné le la de l’émission. Tension et émotion.

À Cannes, face à l’écran, blottie et unie, la famille au complet sur canapé. Stella trépigne d’impatience. Ne peut rien avaler. La mémoire sensorielle a raison de l’appétit. Chuuuut !

La voilà qui s’empare de Lizst avec aisance et caractère, quand d’autres tâtonnent avec la méthode rose.

"C’est absolument magique, la dramaturgie était là, s’enthousiasme Gautier Capuçon, qui fera néanmoins le choix de Liam. J’ai adoré te voir sourire, tu as un immense talent et tu iras loin".

L’accolade et les larmes mère-fille viennent ponctuer la prestation à la télévision. Mais la magie perdure à cannes, dans une ambiance de salon.

L’aventure s’achève, Stella n’en oublie pas de remercier ceux qui lui ont permis d’accomplir ce premier rêve. Sa maman, son frère, Misha Katz, directeur des Nuits musicales du Suquet devenu son mentor "il me guide beaucoup musicalement, même au téléphone jusqu’à 2 h du matin !", Amédée Briggen sa prof niçoise, "qui sait toujours comment me parler pour que je dépasse mes limites".

Certes, elle n’aura pas remporté les 5.000 euros donnés au vainqueur, "ce qui nous aurait quand même bien arrangés pour financer les allers-retours sur Paris afin de suivre les cours d’Igor Lazko".

Mais on peut compter sur le soutien de tous ses fans, individuels comme institutionnels, pour l’aider à poursuivre son envolée céleste dans l’univers musical.

Et puis forte de l’amitié rencontrée parmi les autres jeunes prodiges de l’émission, Stella Almondo a désormais la confirmation de son talent pour richesse. De quoi investir dans son avenir...

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.